Pays-Bas : les clubs se rebellent et ouvrent dès ce week-end malgré les interdictions

par Agathe Vitet
Les clubs hollandais se rebellent et ouvrent malgré les interdictions . Crédit : Joris van Gennip pour NU.nl/ANP

Ce samedi 12 février, de nombreux clubs aux Pays-Bas comptent se rebeller contre les règlementations actuelles du Covid-19 et prévoient d’ouvrir leurs établissements dès le week end prochain.

Sauver à tout prix le monde de la nuit

Sous le signe de la protestation, le collectif de la nuit Nachtbelang et l’OAC (Council of Amsterdam Clubs) ont lancé la campagne “De Nacht Staat Op(ndlr La Nuit Est Allumée) visant à sensibiliser le gouvernement Néerlandais du manque de reconnaissance de la valeur de la vie nocturne.

En effet, le mois dernier l’exécutif a assoupli les mesures les plus sévères, permettant aux bars et aux restaurants de rouvrir mais pas les boites de nuits. Par conséquent, une dizaine de lieux festifs ont déjà rejoint le mouvement, notamment le Melweg, le Doka, Radio Radio à Amsterdam ou encore l’Ekko à Utrecht. Tous prévoient d’ouvrir leurs portes au grand public. Seule condition : se munir du pass vaccinal toujours en vigueur ou du résultat négatif d’un test PCR.

“Nous voulons offrir un environnement physiquement, mentalement et sexuellement plus sûr à tous ceux qui sortent déjà pendant ces périodes. Il est temps de se défendre”, déclare Vincent Reinders propriétaire de Radio Radio à Resident Advisor.

En cause : certains clubs au bord de la faillite sont contraints de licencier du personnel. Le programmateur de Radio Radio a déclaré qu’il n’a pu ouvrir son club que 3 fois après minuit en 2 ans. Ce lundi 7 février, des représentants du gouvernement doivent rencontrer des membres de la vie nocturne pour discuter de la situation.

 

 

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés