La Nouvelle-Zélande veut interdire la vente de tabac aux personnes nées après 2004

par Esther Costes
Mégots de cigarettes

Le Gouvernement néo-zélandais a annoncé un plan anti-tabac choc visant à effacer progressivement la consommation de cigarette du pays. Grâce à ces mesures, une génération sans fumée devrait voir le jour dès 2025… Une première mondiale lorsqu’on sait que le tabagisme cause plus de 8 millions de décès chaque année dans le monde.

Le premier pays sans tabac

Les mesures prises par la Nouvelle-Zélande prévoient de pénaliser progressivement la cigarette, pour la bannir de son territoire dès 2025. En augmentant au fur et à mesure l’âge légal pour fumer, la consommation de tabac sera de ce fait interdite à tous les Néo-Zélandais nés après 2004 ! De plus, le taux de nicotine autorisé sera drastiquement réduit dans les produits contenant du tabac, et les filtres seront interdits à la vente. Enfin, un prix minimum sera mis en place, et les lieux de vente seront restreints.

Ce plan choc a été motivé par des inquiétudes en matière de santé : en Nouvelle-Zélande, un quart des décès provoqués par un cancer est lié au tabac et on estime à un demi-million le nombre de fumeurs quotidien dans le pays. Ces statistiques sont d’autant plus concentrées chez les Maoris, les peuples autochtones de Nouvelle-Zélande. Le but est donc clair : sauver les nouvelles générations.

Pour la directrice générale de la Société du Cancer, Lucy Elwood, « le tabac est le produit de consommation le plus nocif de l’histoire et doit être progressivement éliminé. » Elle insiste : «Cette proposition va au-delà d’aider les gens à cesser de fumer.».

Si ces décisions ont été saluées par les organismes de santé, certains risques sont pointés du doigt, comme le développement accéléré d’une forme de marché noir et les conséquences économiques sur bon nombre de petits commerces.

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés