À Wuhan, les boites de nuit sont bondées et le virus n’existe plus

par Iona Lebarbier

Alors qu’une deuxième vague s’abat actuellement sur l’Europe, l’épicentre de l’épidémie de Covid-19 semble quant à lui débarrassé du virus. Fini les distanciations sociales et les mesures sanitaires, les rues de Wuhan se remplissent tout comme les boîtes de nuit

Pas de nouveaux cas depuis 6 mois



Après de longs mois, l’épidémie appartient au passé pour la mégapole chinoise aux 11 millions d’habitants. En effet, on peut aujourd’hui s’y balader sans masques (sauf dans les transports) ni distanciations sociales.

Les rues du quartier historique retrouvent leur taux de fréquentation pré-Covid et la jeunesse se hâte dans les boîtes de nuit pour rattraper le temps perdu. Même l’économie a retrouvé son niveau d’avant. Une libération, donc, pour la population qui avait connu 2 mois d’un confinement particulièrement strict.

Néanmoins, le pays reste extrêmement vigilant et se tient prêt en cas de nouvelle vague. C’est ce qu’à expliqué sur BFMTV le docteur Philippe Klein, médecin chef de la clinique internationale de Wuhan.

“Les hôpitaux construits pendant la crise sont toujours présents, les frontières restent fermées et les quelques étrangers autorisés à entrer sur le territoire doivent subir une quarantaine extrêmement stricte.” a-t-il déclaré.

De plus, les wuhanais se montrent très disciplinés puisque beaucoup continuent à porter le masque malgré qu’il ne soit plus obligatoire. La température des étudiants est elle aussi toujours prise à l’entrée des universités tandis qu’une politique de tests massive a été mise en place.



Photo: Cui Meng/GT

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés