“Ce n’étaient pas des teufeurs mais des délinquants” : G. Darmanin sur la rave de Lieuron

14/01/2021

Lors d’une séance de questions au gouvernement hier au Sénat, la sénatrice Françoise Gatel a interrogé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur la rave party de Lieuron. Une soirée qu’elle dénonce comme étant “à haut risque” et irresponsable, ce que le ministre approuve.

15 arrestations et 2.5 tonnes de matériel saisies

Hier, la sénatrice Françoise Gatel est intervenue dans l’hémicycle pour revenir sur la rave party illégale qui a eu lieu à Lieuron, le soir du Nouvel-An. L’élue évoque une soirée “à haut risque” d’un point de vue sanitaire mais également “en matière de sécurité, puisqu’un véhicule de gendarmerie a été incendié et trois gendarmes ont été agressés”. Françoise Gatel a ensuite interrogé Gérald Darmanin sur la tenue de cette soirée car, selon elle, le ministre aurait pu anticiper et arrêter la rave-party avant qu’elle ne commence.

« Comment se fait-il que 2 500 teufeurs aient pu trouver le lieu d’une fête dans un lieu non improvisé, alors que la gendarmerie n’a pas pu infiltrer des réseaux lui permettant de connaître les lieux et d’anticiper ? », questionne t-elle, perplexe.

Gérald Darmanin s’est premièrement contenté de dresser un bilan de cette soirée, en affirmant d’abord que “ce n’étaient pas des teufeurs mais des délinquants qui se sont réunis ce soir-là”. Sur les 2500 participants, 2 000 ont été verbalisés, dont 225 pour consommations de stupéfiants.

Le premier policier de France évoque également la saisie de 2,5 tonnes de matériel, mais aussi 15 arrestations, dont 4 mises en examen. Parmi ces 4 personnes, 3 sont sous contrôle judiciaire et la dernière est en détention provisoire.

 

Écrit par Matthieu Villedey

14/01/2021

Ça vous intéressera sûrement…

manifestation contre la loi sécurité globale
La loi « sécurité globale» a été définitivement adoptée par le Parlement

Après des mois de débat, le Parlement adopte définitivement ce texte controversé et son fameux article 24 -réécrit- qui pénalise la diffusion malveillante d'images des membres de forces de l'ordre. Cette loi permet également aux ...

Les soundsystems sont invités à descendre dans les rues de France samedi pour manifester

Le comité de Soutien à la Maskarade lance un nouvel appel à la mobilisation nationale ce samedi, dans toute la France. Le combat continue et les revendications sont les mêmes que lors des précédentes manifestations ...

[VIDÉO] Une free party découverte sous le périphérique parisien interrompue par la police

C'est dans un local technique situé près du périphérique parisien qu'une soirée a été organisée ce samedi. Transformé en boîte de nuit, le local près de la porte d'Auteuil a pu accueillir une centaine de ...