SUMO y Los Hermanos del Alma : des sonorités afrocubaines entre la Suisse et La Havane

par marion watier

Basé d’une part à Genève et de l’autre à la Havane, SUMO y Los Hermanos del Alma annoncent la sortie de leur sixième album, Oya, pour fin 2021. Cinq titres aux influences afro-cubaines ont déjà été remixés par le DJ et producteur cubain, Wichy de Vedado, et invitent à un voyage mystique et hypnotisant. 

Une odyssée musicale constante

Le duo SUMO – aka Alex et Fred Sumi – a été créé en 1999. C’est un groupe qui n’a pas peur d’explorer, aussi bien sur un plan littéral que figuratif; à travers 5 albums et 4 EP, les deux frères suisses s’inspirent des influences électro, soul en passant par le funk, et promettent une véritable odyssée musicale. Plus tard dans leur carrière, en 2016 et 2017, le duo voyage vers de nouveaux horizons. Ils se rendent alors à Cuba, où ils jouent dans des festivals et rencontrent leurs “âmes sœurs musicales” cubaines, tous issus de scènes différentes (salsa, rock, rap…) : cette aventure marque le début d’une nouvelle ère.

Les frères Suisses décident donc de se renommer en SUMO y Los Hermanos del Alma, afin de coller au mieux à leur nouvelle orientation musicale avec ces musiciens cubains. Nouveau nom, nouveaux membres : un épisode charnière qui fait gage d’une voie trouvée, à l’issue de leurs diverses expérimentations musicales. Néanmoins, le duo ne souhaite pas se placer dans une catégorie musicale en particulier puisque leurs inspirations sont diverses.

Oya, le mix réussi de multiples influences

Le 6ème opus, Oya, s’inscrit donc dans cette nouvelle ère caractérisée par ses influences afro-cubaines. Conçu en deux semaines en immersion la plus totale à la Havane, il regroupe en un seul album de l’afro-beat, du jazz, du rock, et bien plus encore. Véritable OVNI, il fera le bonheur de tous les enthousiastes des découvertes et de l’exploration musicale…

Le premier single éponyme, “Oya“, est déjà disponible. Ce dernier mixe à la perfection les influences afro-funk sur un fond de chant Yoruba traditionnel, qui véhicule un groove des plus hypnotisant. Le titre, ainsi que 4 autres, ont déjà été remixés par le DJ cubain Wichy de Vedado – un EP de ces remixes sortira après l’album original. Toujours reconnaissable par son chant Yoruba et ses rythmes afro-cubains, Oya est ici agrémenté de sons électroniques et de riffs de guitare funky : voici la deep-electro-afro-cubaine, futuristique et novatrice.

 

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés