[Report] Hors Série #2 : marathon de 14 heures dans un vélodrome

12/06/2017

Après avoir investi la gare Saint-Lazare le temps d’une nuit en septembre dernier, le collectif Surpr!ze était de retour ce dimanche 4 juin pour une seconde édition et, fidèles à eux-mêmes, toujours dans un lieu atypique : le vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Un lieu impressionnant de par sa superficie, pouvant accueillir plus de 5 000 personnes, et transformé pour l’occasion en véritable technodrome.

En ce qui concerne le line-up et contrairement à l’édition précédente 100% house française, nous avions là affaire à une nuit résolument techno. Quatorze heures durant se sont succédés Ka:ast, Anetha, Paranoid London, Octave One et Rødhâd. Une programmation à la fois attrayante, alléchante et pleine de promesses, qui a attiré un public averti tout autant que des fêtards occasionnels.

Arrivés dans l’enceinte du vélodrome, c’est avec une joie non dissimulée que l’on constate que l’on a de la place pour danser, ainsi qu’un système son très propre, malgré néanmoins du résonnement, dû à l’immense enceinte du bâtiment. Se rajoute à cela une scénographie réellement incroyable et hypnotisante, avec des jets de lumière balayant sans cesse le vélodrome et ses virages incurvés dans tous les sens.

Dès notre arrivée, le ton est donné : avec un set non moins mouvementé que d’habitude, Anetha, djette montante de la scène Parisienne et résidente des soirées BLOCAUS, met tous les clubbers d’accord pour une petite mise en jambe. Un aperçu en vidéo :

Quelques images du closing d'Anetha au Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines.Track : Dominico – Gotta let you go

Gepostet von Paris Event Infos am Mittwoch, 7. Juni 2017

 

Puis, passant dans la foule déchaînée, nous croisons quelques fêtards en gilets jaunes, et lycra de cycliste, se démenant sur le live de Paranoid London, qui a ravi les amateurs de sons agressifs et de vocales originales.

4h. Les deux acolytes d’Octave One, qu’on ne présente plus, nous livrent un live énergique et plein de surprises (ajoutons au passage l’ambiance incroyable lors de Blackwater, l’euphorie présente dans l’air et sur le visage des fêtards faisait plaisir à voir et résonnera comme un des moments phares de cette nuit).

Il est sept heures, la salle commence à se vider, mais Rødhâd n’en démord pas. Celui qu’on surnomme « le boucher de la techno » nous livre une techno rôdée et sans concession qui ne nous laisse aucun répit et nous entraîne à chaque fois toujours plus loin.

On rentrera chez nous épuisés de cette longue nuit, mais on remercie encore une fois l’équipe de Surpr!ze pour cette soirée monumentale, qui pour nous restera gravée dans nos mémoires puisqu’elle a eu lieu à 2 pas de chez nous, et également demeure la SEULE soirée techno qu’on ai pu faire dans le coin. On y aura croisé voisins, anciens amis, collègues pour une bonne dose de retrouvailles.

 

Rédactrice : Morgane Leroy

Écrit par Hugo Audoyer

12/06/2017

Ça vous intéressera sûrement…

Le Kilomètre 25. Crédit : Frame Pictures
Une soirée techno avec des spectacles de feu va s’installer sous le périph’ parisien

Skryptöm revient pour une deuxième édition haute en couleur ce samedi 9 juillet au Kilomètre25! De 23h à 7h, Boston 168, Nene H ou Electric Rescue seront chargés de retourner la scène parisienne dans une ...

Le château de Saint-Germain en Laye, où se déroulera la soirée Lost In a Moment
Un festival techno unique va s’organiser au pied du château de Saint-Germain-en-Laye

Dimanche prochain, Lost In A Moment revient avec un format exceptionnel au Château de Saint-Germain en Laye. De 12h à 22h, 5 artistes viendront faire danser les foules dans un cadre totalement insolite. Lost In ...

Prauze aux platines. Crédit : Arthur Lacour
Prauze : l’artiste qui mélange la rave et l’acapela disco avec la poésie dans son nouvel EP

La Prauze et la poésie ne font qu'un dans le nouvel EP du jeune artiste en pleine ascension. Entre rave et mélodies eurodance, "Purple Rave" vient marquer un nouveau cap dans la carrière de Prauze. ...