Un Français expulsé d’Australie après avoir organisé une énorme rave dans une forêt

21/01/2021

La Police aux frontières australienne (Australian Border ForceABF) a communiqué ce matin avoir expulsé un ressortissant français de son territoire. Le jeune homme était impliqué dans l’organisation d’une rave party pour fêter le Nouvel An.

Une « full moon » de plus de 1000 personnes

La fête a eu lieu dans la Gallangowan State Forest, dans l’État du Queensland. Ce sont des employés de HQPlantations, une entreprise forestière, qui en ont fait la découverte peu après les faits. Les teufeurs, présents entre le 31 décembre et le 2 janvier, ont laissé une multitude de déchets sur place. Ils auraient également coupé des arbres pour en faire des sièges. Une version des faits que conteste une de nos sources présentes sur place, qui attestent « être revenus nettoyer intégralement le site quelques jours plus tard ». L’entreprise australienne a pris de nombreuses photos de preuves fournissant à la police l’identité des organisateurs.

Un Français de 29 ans était donc impliqué dans l’organisation de cette rave party, qui aurait attiré plus de 1 000 personnes. Les rassemblements de cette ampleur étaient autorisés en Australie pour le Nouvel An. Cependant, les organisateurs devaient déclarer la soirée et faire une liste de contrôle sanitaire (Safe Event Checklist), ce qui n’était ici pas la cas.

Photo du site de la rave dans la Gallangowan State Forest après nettoyage

Photo du site de la rave dans la Gallangowan State Forest après nettoyage

Le jeune Français était en Australie grâce à un visa vacances-travail, qui lui a été retiré. Il a ensuite été reconduit à l’aéroport de Brisbane, pour être expulsé du pays.

Dans son communiqué, l’ABF précise que cette soirée a entrainé 335 avertissements, 15 avis d’intention de considérer une éventuelle annulation de visa et 8 annulations de visa. Ces dernières sont envisagées parce que, « selon la loi de 1958 sur les migrations, si un titulaire de visa présente un risque pour la santé, la sécurité ou le bon ordre de la communauté australienne, son visa est susceptible d’être annulé et il pourra être expulsé d’Australie par la Police aux frontières australienne ».

 

Via ABCnews / Photos : HQplantations

 

Écrit par Matthieu Villedey

21/01/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Fêtards face aux CRS à la rave de Redon. Crédit : FRANCK DUBRAY / OUEST FRANCE
Main arrachée au teknival de Redon : la plainte classée sans suite par le parquet de Rennes

Neuf mois après le teknival de Redon où une intervention policière avait fait des dizaines de blessées, dont un grave, le parquet de Rennes a annoncé samedi que les enquêtes ouvertes avaient été classées sans suite. ...

Rave à l'aqualand de Gif-sur-Yvette en 1992 © Olivier Degorce
RAVE ON : l’expo photo retraçant l’histoire du mouvement rave s’installe à Paris

Du 19 au 30 janvier, les parisiens pourront se rendre au Point Ephémère pour découvrir RAVE ON. Initiée par collectif le d'étudiants ICMN, l'exposition photo revient sur les origines de la rave et l'héritage culturel ...

Le maire de Saint Florentin a rendu visite aux fêtards pour la rave party du Nouvel An. © NZ0 YONNE
Bière à la main, le maire de la ville rend visite aux 1500 teufeurs pour le Nouvel An

C'est dans une ancienne usine au cœur de l'Yonne à St-Florentin que s'est tenu ce week-end, le "Multi New Year : Big Connexion" , une teuf organisée pour célébrer la nouvelle année mais également en ...