Chronicle : l’un des plus gros festivals de hardcore et tekno français s’installe à Toulouse

par Manon Roussel
Open air de Chronicle à Béziers. Crédit : CLUBBING VISION

Un des premiers festival de hard music en France fait son grand retour après presque trois ans d’absence. Pour cette édition, Chronicle déménage à Toulouse et propose deux scènes enflammées.

Nouvelle édition, nouvelles propositions

Initialement prévu en février pour une édition winter, le fameux festival hard music Chronicle pose cette fois-ci ses valises pour de bon à Toulouse. Entre la dernière édition de 2019 et aujourd’hui, la ville rose a fait une jolie place aux musiques électroniques avec de nouvelles structures dédiées au genre musical.

Parmi elles, l’Arena, qui est devenu en l’espace de trois ans un temple de la techno sous toutes ses formes, avec des équipements à la pointe du confort et de la qualité. A l’occasion du Chronicle, l’établissement s’associe à un deuxième lieu du mythique complexe KL : le Nine, qui peut accueillir jusqu’à 1.800 personnes.

Le club L'Arena à Toulouse rouvre

Le club L’Arena à Toulouse

Le 10 juin, Toulouse deviendra donc le QG des hard music le temps d’une nuit survoltée. Car le Chronicle, c’est avant tout un événement organisé par des experts en la matière : Pandemic Events -géré par le DJ Le Bask. Hyperactifs depuis 2014, ils enchaînent les événements sur tout le territoire et sont depuis lors une référence.

Deux stages pour deux fois plus de plaisir

Déjà réputé pour sa programmation aux petits oignons, le Chronicle ravira les fans avec une deuxième stage de prévue pour cette nouvelle édition. Il y aura bien évidemment une Hard Stage avec tous les meilleurs ambassadeurs de la hardtechno.

Parmi eux les pionniers du hardcore Manu le Malin et Angerfist, la tête d’affiche de cette soirée. Ils seront accompagnés par de jeunes artistes aux carrières phénoménales, comme l’incontournable créateur de la hardpsy Billx ou la nouvelle étoile française Hysta.

Affiche du Chronicle 2022

Affiche du Chronicle 2022

De nouveaux talents font aussi partie de la programmation de ce plateau, notamment les prometteurs DJ frenchcore D-Frek et La Teigne qui s’affronteront dans un versus épicé. La deuxième et nouvelle scène de la soirée sera dédiée à la musique tekno, avec un retour dans les sonorités descendantes des free partys.

Entre l’acidcore de Shmirlap, la tekno décalée de El Desperado ou la tribe de Teksa, les danseurs du soir n’auront que l’embarras du choix.

Plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement et la billetterie.

 

 


Article sponsorisé. Crédit cover : CLUBBING VISION

 

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés