Après avoir été dépassées, les autorités vont durcir le ton face aux raves illégales à Manchester

19/06/2020

Les autorités du Grand Manchester admettent avoir été dépassées par les événements du week-end dernier et feront en sorte que cela ne se produise plus. 

Vers un summer of rave ?

Après les deux raves illégales (et dramatiques) ayant eu lieu dans le Grand Manchester le week-end dernier, les autorités locales sont revenues sur les événements et comptent durcir le ton. Andy Burnham, le maire de Manchester, compte réprimer les événements illégaux. Il a récemment déclaré que la police adopterait une approche « plus forte, plus robuste et interventionniste » si des faits similaires devaient avoir lieu à nouveau.

Les participants pourront écoper d’une amende ou de sanctions plus graves qui n’ont pour l’instant pas encore été déterminées. Les forces de l’ordre sont revenues sur les événements du week-end dernier et ont affirmé qu’elles n’auraient pas pu intervenir.

Photo de la police à la quarantine rave

Photo de la Quarantine Rave à Manchester

En effet, plus de 6 000 personnes ont participé à deux raves et les policiers présents sur place ont reçu entre autres, de nombreux projectiles à leur arrivée sur les lieux. Le chef adjoint de la police du Grand Manchester admet tout de même que si les lieux avaient été identifiés en amont, les raves auraient pu être annulées.

« Nous continuerons, maintenant, ce week-end, et au-delà, avec tout ce que nous avons auprès de la police et de nos agences locales d’essayer d’arrêter les futures tentatives. La dernière chose que nous voulons, c’est un été entier de raves illégales » a déclaré Beverley Hughes, l’adjointe au maire du Grand Manchester.

Face aux lieux abandonnés jonchés de détritus, et aux nombreux dérapages commis (viols/attaques au couteau/overdose) le week-end dernier, la communauté des rave party avait fermement condamné les organisateurs de la « Quarantine Rave » .

Photo du site d'une Quarantine Rave à Manchester

Photo du site de la Quarantine Rave

 

Écrit par Nour Mbaye

19/06/2020

Ça vous intéressera sûrement…