“10 000 euros d’amende pour les jeunes qui font des fêtes!” réclame un épidémiologiste

05/11/2020

Interviewé par LCI le 4 novembre, l’épidémiologiste Martin Blachier souhaiterait que le gouvernement impose une amende de 10 000 euros aux participants de fêtes clandestines. L’objectif d’une telle mesure est de dissuader les jeunes à braver le déconfinement.

Une approche dissuasive



En début de semaine, une spécialiste de l’OMS avait déclaré au Parisien que “le virus est avec nous pour toujours”. Des propos chocs auxquels les journalistes de la chaîne ont invité Martin Blachier à réagir.

Pour l’épidémiologiste, le problème se situe plutôt au niveau de la stratégie à adopter pour le déconfinement en attendant un vaccin. En effet, la jeunesse devrait être soumise à des règles beaucoup plus strictes selon lui.

Il faut des règles assez strictes sur la population plus jeune pour reprendre une activité économique. Et là il va falloir être beaucoup plus dur. C’est-à-dire que les jeunes qui font des fêtes alors que ce n’est pas autorisé, […] il faut leur mettre 10 000 euros d’amende, il faut que ce soit des choses qui soient dissuasives.” a-t-il affirmé.

Martin Blachier s’appuie sur l’exemple de l’Australie et de la Chine, où les amendes sont très lourdes en cas de participation à des fêtes non autorisées. Des mesures fortes mais qui semblent avoir réussi pour ces pays.



Écrit par Iona Lebarbier

05/11/2020

Ça vous intéressera sûrement…

Lille : la manif’ techno se transforme en bataille de boules de neige géante

À Lille, samedi, il n'y pas seulement eu une manifestation pour la culture. En effet, la neige était aussi de la partie! Le rassemblement a donc pris une tournure plus conviviale et bon enfant, avec ...

La manifestation pour la culture considérée comme une “rave party” par G. Darmanin

Le rassemblement de soutien pour les inculpés de la Maskarade ainsi que contre la loi "Sécurité globale" a connu un succès inespéré dans un grand nombre de villes françaises. L'évènement aurait dégénéré à Paris en ...

La rave party de Lieuron n’aura pas provoqué de cluster, selon l’ARS de Bretagne

Deux semaines après la rave party du Nouvel An à Lieuron, l'Agence Régionale de Santé (ARS) de Bretagne a annoncé récemment que la soirée de 2500 teufeurs n'avait pas provoqué de cluster.  « Aucun cluster ...