Que les plus impatients se rassurent, nous ne sommes plus qu’à un mois de la sixième édition de Château perché qui se tiendra du 25 au 28 juillet prochain. L’occasion pour nous de revenir sur la scénographie et la thématique de cet opus qui s’annonce dantesque.

11 scènes de tous styles

On le sait, Château perché est le lieu de tous les possibles. A l’heure du bilan ante-édition, l’équipe ne manque pas de nous faire une piqûre de rappel puisque ça n’est pas moins de onze scènes qui arboreront donc les quatre coins de l’Arboretum de Balaine (photo). Nombreux seront les  styles représentés au niveau de la scène électronique, mais le panel sera également élargi, avec du rock, jazz, cumbia, et des chants de sorcières.

Trouvant toute sa richesse dans la diversité l’équipe met en place pour la première fois une scène trance : la Ronde Arborée, et le collectif One One Six se chargera du son. De l’autre côté du parc se trouvera la scène du Cyprès Chauve qui sera partagée par trois collectifs : Boum Tchak Tour qui proposera une selecta de ses genres préférés, allant de la deep house au rock et à la disco. Mermaid Express a choisi de mener une soirée autour des 70’s avec du hip-hop français et US, et de chants de sorcières. Caravana clôturera avec 24h de musiques latines, cumbia, dont la majorité en live.

Les amoureux de techno seront comblés puisque de la techno indus et de l’EBM seront proposés par Underdogs à La Verrière. La scène techno quant à elle sera dans La Chapelle Mystique. Le collectif Wuza est à nouveau présent cette année avec sa scène Downtempo. Schneckno, Le Lavoir d’Antan, et Fauchage Collectif reviendront également accompagné de Noise of Art sur la scène rock, La Verte Voûte. Cette édition marque aussi le retour de Sidi&Co pour une scène aux sonorités afro, orientales et brésiliennes sous le nom du Bel Etang.

Perchépolis garde donc La Plaine, mais cède la décoration et la programmation du premier jour à Automatic Writing, scène qui passera de la techno roumaine à la bass music pour aller jusqu’à la house et tech house. La scène du Dôme Blanc quant à elle est confiée à Raeve Lucide et est complètement dédiée à l’ambient, l’expérimentale et à la poésie.

Cette année Nacked Jacket s’occupe de tout niveau camping. Du line up surprise, à l’espace chill sexe, jusqu’à la salle de torture, en passant par les stands de nourriture. Enfin, Panwuman, festival à l’intérieur du festival sera l’espace d’expériences et de workshops ; les arts se mélangeront entre eux, et les artistes avec le public.

Une thématique forte

« Les insectes pullulent au paradis » est le thème choisi cette année. Les collectifs devront décorer leur scène de manière à proposer leur vision du paradis dans l’espace qui leur est dédié.

Château Perché aimant dédier chaque édition à un pays ou une région étrangère (Chine en 2017, Angleterre 2018), il n’est pas difficile de deviner que cette année l’Amérique latine est mise à l’honneur par le biais de l’Arrière Jardin qui sera la scène latine et downtempo.

 

Commentaires