Des organisateurs ne veulent rouvrir leurs festivals qu’aux personnes vaccinées, en Angleterre

09/03/2021

Les organisateurs de deux festivals anglais lancent le cri d’alerte : ils souhaitent que les festivaliers et les artistes soient vaccinés contre le covid-19. Ils invitent le gouvernement britannique à se positionner sur la question afin que les participants puissent accéder aux évènements en toute sécurité.

Une sécurité dans un contexte incertain

Le gouvernement britannique a récemment expliqué sur le site du parlement qu’ils étudiaient la nécessité d’avoir des « certificats » de vaccination ou de tests négatifs récents. Pour des questions « d’éthique » et de « protection des données« , l’éxécutif n’a pas encore déterminé si ceux-ci feraient partie du plan de réouverture progressive annoncé par Boris Johnson, dont la première phase a commencé hier et à l’issue duquel les restrictions seraient levées.

Puisque les festivals seront réautorisés dès le 21 juin, les organisateurs commencent d’ores et déjà à prévoir leurs évènements et à ouvrir leurs billetteriesdéjà sold-out pour certains. Mais la situation sanitaire étant fragile, des promoteurs appréhendent le fait que la vaccination ne soit pas obligatoire pour de tels rassemblements.

« Nous ne pouvons pas tester tout le monde. […] On ne peut pas attendre fin mars et commencer à payer pour mettre tout en place sans avoir un maximum de sécurité. C’est un risque financier énorme », a déclaré Gareth Williams.

L’organisateur du festival drum’n’bass londonien Hospitality Weekend in the Woods, Josh Robinson, a expliqué que « nous sommes nombreux à souhaiter que le gouvernement suive l’exemple qui est donné dans d’autres domaines tel que le tourisme, où les gens doivent montrer une preuve de vaccination ou un test récent« . Une déclaration appuyée par Gareth Williams, le directeur du Cropredy : « Tout ce que nous voulons, c’est que le gouvernement dise que la vaccination est obligatoire pour entrer dans l’évènement. Nous avons besoin qu’ils clarifient, plutôt que ce soit à nous d’expliquer aux gens. »

Les autres organisateurs attendent les décisions qui seront annoncées dès le 21 juin. En attendant, de nombreux festivaliers s’expriment sur leur désir d’être remboursés si la vaccination est rendue obligatoire. Même Ian Brown, tête d’affiche du Neighbourhood Weekender s’est déprogrammé d’un festival et a tweeté : « Je refuse le fait que la vaccination soit la condition pour rentrer. »

 


Photo de couverture d’illustration / Crédit : LIONEL URMAN/SIPA

Écrit par marion watier

09/03/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Le Fora de Tempo va rassembler ravers et festivaliers en after du Boom festival au Portugal

L'équipe de Fora De Tempo invite les ravers du Boom Festival et autres voyageurs à venir passer un moment féérique au bord d'une rivière, au Nord du Portugal, du 4 au 7 août. Au programme: ...

Le DGTL Barcelona en 2019
DGTL Barcelona : 30 000 ravers sont attendus au festival espagnol à la fin de l’été

L'un des rassemblements électro les plus internationaux fait son grand retour à Barcelone les 2 et 3 septembre prochains. C'est en effet le DGTL Barcelona qui investit la ville espagnole avec un line-up XXL et ...

Site du Dour Festival © Massive Productions
Les 5 bonnes raisons d’aller au Dour festival 2022

Né il y a 33 ans, il en fallait plus que deux éditions annulées par temps de covid pour enterrer le Dour Festival ! Au contraire, le plus grand événement d'Europe dédié aux musiques alternatives ...