En Belgique, on ne veut pas suivre l’exemple de la France concernant les festivals assis

12/03/2021

Une chose est sûre, il n’y aura pas la même ambiance dans les festivals belges et français cet été! Mardi, la ministre de la culture belge a indiqué que la situation sanitaire était trop incertaine pour garantir la tenue des festivals estivaux. Elle a également ajouté ne pas vouloir s’inspirer des restrictions annoncées par la France, quitte à devoir annuler les évènements.

Une frontière, deux opinions

Lors de la commission de l’Enfance, de la Santé, de la Culture, des Médias et des Droits des femmes donnée ce mardi au Parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles, Benedicte Linard a répondu aux incertitudes liées à la tenue des festivals estivaux. Plusieurs députés lui ont en effet demandé ce qu’il en était du secteur culturel et événementiel, en sachant que les pays voisins ont déjà proposé des mesures concrètes – notamment la France. Ce à quoi elle a répondu qu’il fallait attendre encore quelques semaines pour pouvoir se projeter.

« La question du maintien ou non des festivals est cruciale dans la perspective de cet été, où la population va avoir un besoin vital de lien social, de culture et de musique« , a t-elle confirmé avant d’ajouter que « la situation sanitaire peu lisible ne facilite pas une prise de décision définitive« .

« Mon travail en tant que ministre de la culture, c’est d’œuvrer pour permettre à la population d’accéder à la culture sous quelles que forme que ce soit. […] Je me bats donc pour que des évènements puissent avoir lieu, quelles que soient les contraintes sanitaires en vigueur », a insisté Benedicte Linard.

Elle a ensuite expliqué que son homologue française, Roselyne Bachelot, avait récemment proposé une solution concrète : une jauge de 5000 personnes, assises et respectant la distanciation sociale. Une décision qu’elle ne souhaite à tout prix pas appliquer dans son pays.

« La nature même d’un festival musical, c’est la liberté de son public« , explique la ministre. « Si les contraintes sont telles que l’ADN même des festivals s’en trouve bouleversé, il faut pouvoir l’assumer et oser dire que les festivals n’auront pas lieu, et leur permettre de remettre leur édition à 2022″.

 


Crédit cover : Boris Görtz

Écrit par marion watier

12/03/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Le Fora de Tempo va rassembler ravers et festivaliers en after du Boom festival au Portugal

L'équipe de Fora De Tempo invite les ravers du Boom Festival et autres voyageurs à venir passer un moment féérique au bord d'une rivière, au Nord du Portugal, du 4 au 7 août. Au programme: ...

Le DGTL Barcelona en 2019
DGTL Barcelona : 30 000 ravers sont attendus au festival espagnol à la fin de l’été

L'un des rassemblements électro les plus internationaux fait son grand retour à Barcelone les 2 et 3 septembre prochains. C'est en effet le DGTL Barcelona qui investit la ville espagnole avec un line-up XXL et ...

Site du Dour Festival © Massive Productions
Les 5 bonnes raisons d’aller au Dour festival 2022

Né il y a 33 ans, il en fallait plus que deux éditions annulées par temps de covid pour enterrer le Dour Festival ! Au contraire, le plus grand événement d'Europe dédié aux musiques alternatives ...