Le 23 juin prochain, le collectif BRATFAIR remet les pieds dans le sable et invite une pointure de la techno française pour Erosion#3. Au programme, quatre dj pour sept heures de son dans un club permettant d’accueillir 1 000 personnes, à deux pas de Granville, la cité corsaire !

Un jeune collectif Caennais plein d’ambitions

En mars 2017 est née Braftair, association Caennaise, fondée par une famille de potes qui veulent exprimer leur passion pour la musique techno. D’ores et déjà très présents sur les dancefloors et sur la scène électronique normande, ils décident de se lancer en organisant des soirées aux line-up pointus, orientés techno to acid. La ligne directrice : proposer des événements de qualité, faire découvrir au public des univers artistiques différents, tout en gardant une cohérence dans le contenu musical. Le collectif souhaite, de plus, mettre en avant le côté militant et engagé du mouvement underground en laissant place à différentes formes d’arts lors de ses événements.

Le concept EROSION

Après avoir pris ses marques dans la ville de Caen, notamment grâce à la salle de spectacle “L’Industrie” qui a vu naître le collectif, Bratfair décide de voir plus large et d’investir le Club In&Out, prêt de Granville, pour proposer au public des événements de plus grande ampleur. A travers ce projet, l’enjeu est de mêler au sein de la programmation des pointures de la scène électronique, des prestations inédites dans la région, ainsi que des artistes locaux pour contribuer au développement de la scène régionale. Le public a notamment pu profiter des sets de Birth of Frequency et de Charles Fenckler lors de Érosion 1 et 2.

EROSION 3 : un patron de la techno française au côté de deux étoiles montantes lyonnaises

Pour cette troisième édition, quatre mois après la dernière, Bratfair redouble d’effort et invite Electric Rescue, un des piliers de la techno made in France. Boss du label Skryptöm et membre actif de Möd3rn, Electric Rescue est un artiste reconnu sur la scène internationale, ses morceaux sont d’ailleurs régulièrement rejoués par des djs tels que Laurent Garnier, Sven Väth ou encore Stephan Bodzin. Il sera accompagné de Hilda, du label lyonnais Oma, qui viendra faire découvrir son dernier live modulaire. Il se produira pour la première fois en Normandie, après avoir joué notamment aux côtés de Âme et Mano Le Tough. Buglard, également issu de la scène lyonnaise, proposera un set aux sonorités dub et ambiant. Enfin, dj et cofondateur de BRATFAIR, Infracid sera présent avec ses platines vinyles, pour un set acid to acidcore. On a pu le voir dernièrement aux côtés de Romulus, lors de l’événement « Pierres en lumières » organisé par le Dox’art festival.

Rejoins l’event !

 

♣ Jeu concours ♣

On vous fait gagner 2×2 place pour la soirée.

Pour participer:

⇒ like, partage (en public) et tague tes potes de soirée sur cette publication:

https://www.facebook.com/130855968797/posts/10156337664943798/

⇒ inscris ton nom et prénom en commentaire ci dessous (⇓)