Le week-end du 25 septembre, Drøm vous donnait à nouveau rendez-vous dans leur warehouse de rêve à La Courneuve. Au programme : des dj sets d’Alan Sommerville, Luke Slater, fondateur de Mote-Evolver, Bas Mooy, boss du label Mord Records, Marcel Fengler, un des résidents du fameux Berghain, Freddy K et le résident de Drøm, Unhuman ainsi que des lives de Charlton, et Shxcxchcxsh.

 

12059670_10207591688101348_2091291147_o

© Marie Pilot

17h de teuf dans un hangar géant. Ce soir là, 1 seul était ouvert et il suffisait bien pour contenir des milliers de drømeurs. Gros sytème-son sorti pour l’occasion, des Line-Arrays de part et d’autre de la scène ajoutés à des gros caissons de basses à terre. La salle résonne et la réverbération se fait entendre mais devant, cela ne pose pas problème.

On arrive à la fin du set d’Alan Sommerville vers 00h30, le ton est déjà donné, on sent que c’est parti pour tabasser jusqu’au lendemain.

S’ensuit le live de Charlton, sûrement le monsieur qu’on attendait le plus. Et bien on a adoré ! L’artiste jouait beaucoup sur les sonorités, sans perdre en vigueur.

Vint le tour de Luke Slater, boucher sans pitié qui aura fait un set bien remarqué mélant nombreuses de ses productions, comme à son habitude, et pépites qui cognent !

 

12062962_10207591688341354_1163310912_o

© Marie Pilot

Le live du duo Shxcxchcxsh nous a un peu déçu, on a préféré la fois où ils jouaient au Trabendo, on a eu l’impression que le son avait changé, qu’il n’y avait plus le même punch qu’un peu plus tôt dans la soirée, ça jouait dans les basses sur des beats lents et lourds, et l’ambiance ne s’y prêtait plus après la claque qu’on avait prise sur les sets précédents. On aura quand même apprécié entendre quelques morceaux de leurs albums Linear S Decoded ou STRNGHTS RCNSTRCTNS .

 

Au tour de Marcel Fengler, un set efficace mais peut-être un peu « banal », il passera des perles inconnues au bataillon mais aussi des classiques qui reviennent pas mal ces temps-ci comme  I Wanna Go Bang  de Bjarki ou un remix de Pump Up The Jam de Technotronic.

 

12050701_10207591688141349_1942123314_o

© Marie Pilot

Bas Mooy prend la relève et accélère la cadence, les premiers départs ont eu lieu et l’air s’est rafraîchi. On espère avoir entendu des exclus de la prochaine compilation qui sortira sur Mord Records.

 

Je partirai sur les coups de 8h à cause de la fatigue, tandis que mes acolytes resteront plus longtemps pour taper du pied. Ils pensent que c’est à l’arrivé de Freddy K que la soirée a atteint son paroxysme : il était 11h, Soleil levé, le hangar était bien vidé, rien de mieux pour achever la soirée ou commencer l’after !

 

En résumé, même si l’on pourrait reprocher certains mauvais points comme les toilettes mixtes ou le système de carte qui tend à se démocratiser, Drøm s’impose désormais comme un acteur de poids dans l’événementiel à Paris. C’est incontestable.

 

Du coup, nous on sait déjà où on sera le 24 octobre…Au même endroit ! Un live de Clouds et un dj set de Dax J sont déjà prévus pour retourner une nouvelle fois le hangar…

 

 

Photos : Marie Pilot & Tom Modol

Comments

comments