Le festival de Dour c’est tout d’abord + de 250 artistes présents pour offrir aux quelques 220 000 festivaliers une diversité musicale incontestée! Camping, boue et convivialité, retour sur 5 jours de son plein les oreilles.

 

Un flot interminable de campeurs se dresse à l’horizon : c’est le premier jour et l’arrivée sur les lieux est un mélange entre la marche de l’empereur et le parcours du combattant : tentes, vivres et avancée au pas sont au rendez-vous. 4 campings sont présents sur le site : A, B, C, D pour pouvoir accueillir ( cette édition ) 35 000 festivaliers.

11023295_10155818720250257_5343567561012826312_o

Plus les jours passeront et plus un esprit « à l’arrache » s’installera, autrement bonne humeur, partage et échange sont les mots-clés du camping!

Gare à de ne pas être surpris : une douche à Dour est précieuse, il faut savoir affronter l’heure d’attente!

Revenons-en au vif du festival :

190720151231

 

Premiers pas vers le lieu du festival, on croise dans un premier temps une grande allée de boutiques, goodies etc, qui nous fait penser à un grand marché de Noël ou encore aux boutiques en bord de mer des stations balnéaires ! Lunettes, fringues, kit de fumeur, bar à oxygène, tout y est!

Le plus important se trouve quand même après, le chemin nous amène directement à la scène principale, The Last Arena! On y a vu 2manydj’s le premier soir, un set electro très sympa et varié. Mais également Flume et C2C ainsi que Snoop Dogg, petite déception en face de ce dernier dû à sa courte intervention et son manque de peps!

11055253_10155819380410257_5635264766729189655_o

On continue notre chemin par la Jupiler Dance Hall, un des grands chapiteaux accueillant des artistes tels Yelle, Carl Craig, The Bloody Beetrots ou encore Fritz Kalkbrenner!

Bien entendu toujours autant de food trucks en tout genre, bars etc autour des scènes!

> D’un côté du chemin la Dub Corner, scène entièrement dédiée au style dubadub puis la scène De RedBull Elektropedia, orientée assez techno! On y a vu les sets monstrueux de Nina Kraviz, Pan-Pot, Dj Tennis ainsi que Recondite. Une scène très bien agencée avec 4 piliers chacun constitués d’écrans led et enceintes pour du son bien réparti, un show laser très impressionnant également, quasi futuriste!

180720151230

> De l’autre les 4 scènes restantes quasi toutes sous des chapiteaux :

Cannibal Stage : on y a passé pas mal de temps pour tapper du pied comme il le faut avec des artistes hardcore/hardbeat comme Radium, du métal à la Gojira, du raggastyle par Vandal ou encore l’intervention complètement déjantée de l’équipe Salut C’est Cool très attendue.

Boombox : une programmation assez diversifiée sur cette scène. Rap ( Demi Portion ) , dubadub ( Panda Dub ) ou bien funk ( Guts ) ont su y faire régner une bonne ambiance, une scène inratable si l’on vaut accéder aux deux suivantes et dernières.

Le Labo : nouvelle scène en chapiteau fermé qui a su toucher un  public passionné, curieux et surtout connaisseur car les têtes d’affiches étaient loin de passer sur cette petite scène! On y a passé de bons moments en écoutant Detroit Swindle, Acid Arab ou encore The Geek x Vrv !

La Petite Maison dans la Prairie : dernière scène au bout du festoche. On y a vu  Modeselektor, Joris Delacroix ou encore Rone!

 

En bref, Dour 5 jours c’est beaucoup de marche, des découvertes musicales et beaucoup de rencontres, tout ça sous avec une grande dose de partage et d’amour!

Petit point décevant comme chaque année au non respect des lieux du camping par la plupart des festivaliers, une poubelle ne fait pas de mal. 🙂

200720151235

Petits conseils pour être paré l’année prochaine:

des bottes ( la météo est souvent hasardeuse ! )

– une tonnelle ou bâche pour se protéger des durs rayons du soleil

DOUREUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH

 

 

Comments

comments