Photo de Select et de son album Faust

Quand l’univers de Walt Disney rencontre la musique électro du producteur Select

21/04/2021

Décollez pour un voyage mental tout en douceur en écoutant le nouvel EP magnétique de Select, “Faust“, sorti le 16 avril dernier. Composée de deux titres envoûtants et d’un clip, soyez sûrs d’être téléporté dans un univers entre zénitude et mélancolie électro!

Select, artiste autodidacte

Select est un artiste qui a toujours été attiré par la musique. Muni de ses idées, de ses outils, à la recherche d’une sonorité unique, il construit en un mois son propre synthétiseur modulaire. C’est l’aboutissement d’une longue démarche personnelle qui remonte à l’adolescence, époque où il bidouillait déjà ses premières démos sur les logiciels de MAO Reason ou Fruity Loops. Autodidacte, il pratique essentiellement le field recording et enregistre ses batteries avec les moyens du bords, en tapant par exemple sur ses meubles.

Portrait de Select

Portrait de Select

En 2018, avec déjà une marque de fabrique bien affirmée, il se lance sur Instagram (@select_thunes) et publie une série de vidéos courtes où il dévoile ses créations. Très vite, la house mélodique qu’il produit, mêlée à l’univers mélancolique de Radiohead, séduit les internautes. Deux ans plus tard, en 2020, c’est sa participation au BPM Contest qui le pousse sur le devant de la scène grâce à sa performance envoûtante.

Select travaille actuellement sur son futur album « Lost in Noise », qui doit paraître le 14 mai.

Un EP onirique

Son nouvel EP Faust, paru depuis le 16 avril, est la réunion de deux morceaux électro planants “Fused” et “Faust“, dont le clip vient de sortir. Ce sont des sons réconfortants, bercés par des synthétiseurs ouatés ou des grésillements doux. Cet EP est un appel au rêve, au lâcher prise. Paradoxal lorsque l’on sait que Select est un artiste très perfectionniste ! En deux ans, il a composé près de 90 morceaux pour son album, dont il n’a sélectionné que les 11 meilleurs.

Je peux passer trois semaines sur les détails d’un morceau pour qu’à la fin, il fasse 4 minutes bourrées de bonbons pour les oreilles”, explique-t-il. “Après, advienne que pourra. Je ne joue pas ma vie sur ce disque. Mais je ne veux avoir aucun regret et faire le meilleur album possible.”

Select se donne au maximum pour ses morceaux, et cela se ressent à l’écoute. Rien n’est laissé au hasard, tout colle, et ça rend super bien !

Le clip est un court métrage d’animation dans lequel vous pouvez retrouver les bobines de “Rhapsody of Steel”, réalisées par John Sutherland, le célèbre assistant réalisateur des tout premiers films de Walt Disney. Select a lui-même produit un montage millimétré, quasi-géométriquement rythmé, qui colle avec les variations de son morceau : il retrace l’évolution du monde et happe le spectateur dans un univers coloré, en perpétuel mouvement.

 

 

Écrit par Esther Costes

21/04/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Joachim Pastor
Joachim Pastor explore le sens de la vie dans son tout premier album

Le projet était en cours depuis un moment dans la tête du représentant français de la deep house. C'est enfin l'heure de découvrir le tout premier album de Joachim Pastor, ce vendredi 3 septembre. Un ...

Hakma
Hakma : le producteur français dévoile un nouvel EP de techno sombre et mélodique

Suite à un EP remarqué sur Polyptych, Hakma revenait le 8 juillet dernier avec trois nouvelles tracks, sorties cette fois sur son label Underklub. Nommé Revival, l'EP nous plonge dans une techno épurée et mélodique ...

Kill The Void
Inspiré par les films d’horreurs et les robots, Kill The Void dévoile un EP techno déboussolant

Le nouveau duo hybride Kill The Void nous présente un premier EP technologique, dans tous les sens du terme. Depuis le 16 juillet, on découvre une histoire cosmique oscillant entre techno indus, acid, et cinématographie. ...