Le théâtre d’Albi ouvre ses portes en signe de protestation et de résistance

par Iona Lebarbier

Le théâtre d’Albi a décidé d’accueillir du public le 17 décembre à 17h, bravant ainsi l’interdiction d’ouverture des lieux culturels. L’initiative a été soutenue par la maire de la ville et le président du Conseil départemental du Tarn.

“L’avenir s’annonce très sombre”



Le secteur culturel étant à bout de souffle, le théâtre a ouvert brièvement ses portes ce jeudi 17 décembre pour exprimer sa colère. Baptisée “On Ouvre” , l’opération a réunit 300 professionnels qui ont récité des poèmes, chanté, ou encore joué d’un instrument. Les gestes barrières ont néanmoins été respectés en limitant l’accès au hall à 80 personnes, tandis que les quelques 200 autres sont restées dehors.

“Ce mouvement exprime notre désarroi, notre détresse et notre inquiétude. Nos salles de spectacle sont fermées depuis bientôt 10 mois, l’avenir s’annonce très sombre”, déclare Martine Legrand, directrice du théâtre. “Ce n’est pas de la désobéissance mais de la résistance”, précise-t-elle également.

Au micro de France Inter ce même jour, Roselyne Bachelot assurait comprendre ce geste et expliquait les raisons de cette fermeture prolongée.

“Il ne s’agit pas de culpabiliser les gens de la culture, les artistes, et les gestionnaires des lieux. […] Les lieux de culture, c’est 40.000 personnes dans les rues de Paris quand ils fonctionnent. Ce n’est pas la question d’accuser le monde de la culture. C’est de tenter de juguler le plus possible ces mouvements de brassage.”, déclare la Ministre de la Culture.

Pour rappel, aucune date de possible réouverture n’a été donnée au monde de la culture. Mais Roselyne Bachelot a tout de même annoncé que la situation devrait être éclaircie le 7 janvier.



Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés