Sama’ : la DJ palestinienne est emprisonnée pour avoir joué dans un site religieux

30/12/2020

Dimanche dernier, l’artiste Sama’ a donné un live proche d’un site archéologique et historique de Cisjordanie. Bien qu’ayant les autorisations par le Ministère du Tourisme, elle a été arrêtée par les autorités et détenue.

Un emblème pour la scène palestinienne

Première femme DJ du pays, Sama Abdulhadi de son vrai nom est sur les devant de la scène depuis 2006. Mais le week-end dernier, un événement techno s’annonçant magique a tourné au cauchemar pour l’artiste.

En effet, après avoir donné un concert le samedi soir à Nabi Musa, l’artiste a été arrêtée par les autorités dès le lendemain matin. De nombreux internautes se sont offusqués de la tenue d’un événement techno dans un lieu reconnu par les Musulmans comme la tombe du prophète Moïse.

Pour contrer ces accusations, le père de Sama et le directeur de la Commission palestinienne indépendante des droits de l’Homme en Palestine, Ammar Dweik, affirment que l’artiste avait eu les autorisations nécessaires.

«Nous avons demandé sa libération car son arrestation n’est pas logique (…). Elle avait reçu une autorisation du ministère du Tourisme. Nabi Musa n’est pas un site uniquement religieux mais également touristique (…). Si la musique électronique n’y était pas appropriée, le ministère n’aurait pas dû donner son autorisation.» a-déclaré ce dernier l’AFP.

Sa détention a été prolongée de 15 jours hier, mardi 29 décembre.

Aujourd’hui, plus de 45 000 personnes ont signé la pétition exigeant sa libération. La pétition est disponible ici.

 

Écrit par Hugo Audoyer

30/12/2020

Ça vous intéressera sûrement…

La maire de Paris et de nombreux élus lancent une pétition à l’encontre de Roselyne Bachelot

Lors d'une précédente interview, Roselyne Bachelot avait annoncé que les musées seraient les premiers à rouvrir leurs portes dès que la situation sanitaire permettrait de relancer la culture en France. Une pétition créée par un ...

La DJ palestinienne Sama Abdulhadi a été libérée sous caution

Le 27 décembre dernier, la DJ palestinienne Sama Abdulhadi était emprisonnée par les autorités pour avoir mixé dans un haut lieu religieux. Elle a finalement été libérée sous caution hier, après un soutien total de ...

Visés par des pétitions, les artistes The Black Madonna et Joey Negro changent leurs noms

Deux artistes appartenant à l'univers de la house et disco viennent de modifier leur nom de scène jugés inappropriés, ou relevant de l'appropriation culturelle. The Black Madonna devient The Blessed Madonna et Joey Negro devient ...