Pays-Bas : les policiers vont soutenir les réouvertures illégales de clubs

par Agathe Vitet
Les policiers n'infligeront pas d'amendes aux clubs qui comptent réouvrir

Bonne nouvelle pour les clubs des Pays-Bas. Les syndicats de police ont déclaré que les discothèques pourront “rouvrir” ce samedi 12 février sans crainte d’être sanctionnées par une amende.

Des dizaines de clubs ouverts illégalement ce week-end

En début de semaine, une dizaine de lieux festifs à travers le pays annonçaient vouloir rouvrir leur portes et conspuer les mesures sanitaires imposées par le gouvernement. Après de longues négociations, la police a finalement donné raison aux manifestants. Elle a déclaré -dans un communiqué- que ce soir là,  les forces de l’ordre s’occuperont simplement des urgences citoyennes et n’interviendront pas pour sanctionner les professionnels de la nuit ou les fêtards.

En effet, cette décision survient après l’échec des négociations entre les quatre syndicats de la police Néerlandaise et le gouvernement, portant sur les salaires et des meilleures conditions de travail.


C’est donc en toute quiétude que les ravers munis d’un pass vaccinal ou d’un test PCR négatif vont pouvoir retourner sur les pistes de dance du pays, ce samedi 12 février.

Cependant, les différents clubs du pays membres du mouvement « De Nacht Staat Op » (ndlr La Nuit Est Allumée) comme Radio Radio, l’Ekko ou encore Melweg maintiennent toujours leur revendications et continuent de pointer du doigt les restrictions du gouvernement qui, selon eux, mènent le monde de la nuit Néerlandais en déclin.

 

 

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés