Des parfums aux effluves de bars, DJs et boites de nuit viennent de sortir

23/03/2021

L’odeur de la fête vous manque ? N’en dites pas plus. Trois célèbres maisons parisiennes ont créé des parfums rappelant les effluves des bars, des concerts et des boites de nuit. Les meilleurs nez ont collaboré avec des DJs, ou se sont inspirés d’un lieu de nuit mythique afin de proposer des fragrances aux senteurs de soirs festifs.  

De la nostalgie en bouteille

Alors que les lieux qui nous faisaient danser ne sont plus qu’un lointain souvenir, trois maisons ont chacune développé des parfums uniques et étonnants qui y font référence. Les Bains Guerbois, incontournable des nuits parisiennes dans les années 80, a souhaité raviver l’esprit du lieu avec 3 fragrances inspirées des concerts et soirées qui s’y sont déroulés. Imaginé par le nez Dominique Ropion, 1992 Purple Night  évoque notamment une nuit sans fin dans une discothèque, avec une “pluie de sons, de couleurs, de senteurs.” 

Pour Dyptique, l’accent est mis sur les vapeurs d’alcool et l’odeur entêtante du tabac, puisqu’ils rouvrent les portes d’un club de jazz de Saint-Germain-des-Prés des années 60. Ils créent donc Orphéon, une ode au lieu mythique – et vous permettent de visiter virtuellement une partie des lieux. « J’ai voulu reproduire l’odeur du tabac et des vapeurs d’alcool […] Pour évoquer la fumée, j’ai utilisé des notes de galbanum et de lenstique. Pour le gin tonic, un accord baie de genièvre et baie rose. » indique le nez Olivier Pescheux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ANIMAL & ME (@animal_and_me)


Quant à L’Orchestre Parfum, ils ont collaboré avec NIID, ainsi qu’avec Popof et Animal & Me pour proposer respectivement Electro Limonade et Bouquet Encore. Le premier « entraîne dans une nuit où le groove se fait planant » et transporte vers une terrasse en Méditerranée, tandis que le deuxième, à l’image de Popof et sa techno minimale, rappelle l’adrénaline collective d’une nuit électronique à Barcelone. À 3 heures 12 précises. Il est inspiré des « ondes technos irrésistibles » et du « rythme fluo dans la lumière noire« .

 

Écrit par marion watier

23/03/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Le phonographe à dents de Sam Haynor
Un scientifique a inventé un tourne-disques qui s’utilise avec les dents

Un éducateur scientifique du nom de Sam Haynor a inventé le phonographe à dents, une platine pour le moins originale. Réalisée à partir d'une simple baguette et d'une aiguille, elle permettrait d'écouter ses vinyles avec les dents. ...

La platine vinyle lumineuse de Paul Stolper et Brian Eno
Une platine qui change de couleur au son de la musique vient d’être inventée par l’artiste Brian Eno

Le producteur britannique Brian Eno, célèbre pour ses compositions ambient, vient de sortir une platine à LED qui change de couleur lorsqu'elle est en action. Une platine de néons LED qui change de couleur Après ...

Ecouter de la musique dans le canapé.
La nouvelle app’ Space Music va combiner réseau social et streaming de vos DJs préférés

Vous vous rappelez de Space Music, cette application à la frontière entre streaming de musique et réseau social? Elle a réussi à lever assez de fonds pour lancer son projet, destiné aux acteurs du monde ...