La fresque pour Steve quai Wilson, Nantes • © France Televisions - Luc Prisset

Nantes : la fresque en hommage à Steve a été recouverte d’une peinture noire

28/09/2021

Depuis samedi, la très symbolique fresque réalisée en l’honneur de Steve sur un mur de Nantes a été recouverte d’une mystérieuse peinture noire, dans le but d’y installer une nouvelle exposition.

Un geste qui fait déjà polémique

La mémoire collective ne tient-elle qu’à une couche de peinture? On se souvient pourtant tous de la nuit du 21 juin 2019, marquée par la noyade de Steve Maia Caniço dans la Loire, à Nantes, suite à une intervention policière controversée. Pour ne pas oublier, des graffeurs avaient eu l’idée de peindre le visage du jeune homme de 24 ans sur un pan de mur au niveau du quai Wilson, là où il avait été vu pour la dernière fois. Y était inscrit en lettres majuscules : « Que fait la police?« .

L’été dernier, un deuxième mur représentant des dessins de violences policières et demandant « où est la justice? » avait été réalisé. Au delà de la mort du jeune homme de 23 ans, c’est ainsi l’action policière et judiciaire toute entière qui était interrogée à travers ces fresques, également lieu de recueillement pour l’entourage des victimes. Ayant fait l’objet de nombreux recouvrements et tags, la peinture avait jusqu’à aujourd’hui toujours été restaurée.

Mais depuis samedi, le mur est entièrement recouvert d’une étrange couche de peinture noire. Celle-ci été réalisée par une association de graffeurs, avec le soutien de la mairie, en attendant l’organisation de leur « exposition intérieure et extérieure du 8 au 17 octobre 2021 ». Un décision qui a été positivement accueillie par l’association Ju’Steve, qui regrettait que la fresque initiale ait fait l’objet d’autant de politisation et dégradations. Un portrait de Steve a d’ailleurs été réalisé un peu plus loin, pour « remplacer » l’ancienne fresque.

Nouvelle fresque en hommage à Steve visible depuis le quai Wilson

Nouvelle fresque en hommage à Steve visible depuis le quai Wilson

 

 


Crédit cover: LOIC VENANCE / Via Nantes Révoltée

Écrit par emilie cordier

28/09/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Soirée organisée pendant le confinement dans le 13eme arrondissement de Paris. CREDIT : Cinta Valverde Vicente
L’organisateur de 22 raves pendant le confinement est condamné à 1 an de prison avec sursis

Le mardi 5 octobre dernier, le Tribunal de Bobigny a finalement condamné l'organisateur de 22 raves illégales en région parisienne à 1 an de prison avec sursis. Ce dernier est accusé de "mise en danger" ...

Fêtards face aux CRS à la rave de Redon. Crédit : FRANCK DUBRAY / OUEST FRANCE
Teknival de Redon : Amnesty International dénonce des « violences policières » inacceptables

Mardi 14 septembre, l'organisation Amnesty International a publié une enquête signalant de graves violences policières commises durant le teknival de Redon, en juin dernier. Elle appelle à une réponse du gouvernement français.  "Nous demandons la ...

La rave party organisée pendant le confinement. Crédit : DAPHNE ROUSSEAU / AFP
2 ans de prison requis contre l’organisateur de 22 raves, dont une pendant le confinement

Un homme de 27 ans, soupçonné d'être à l'origine d'une association promouvant la musique électronique, risque deux ans de prison avec sursis pour avoir organisé 22 raves parties en région parisienne, dont une pendant le ...