Photo du duo Marching Machines

Marching Machines : le duo belge remet la New Beat à la mode sur leur dernier EP

02/06/2021

Actifs depuis plus de 20 ans, les belges Marching Machines dévoilent un nouveau projet sur le label Whypeopledance. Composé de 6 tracks entre italo-disco et New Beat, “Basement” est un véritable hymne aux soirées endiablées qui nous manquent tant.

Un duo d’explorateurs de la scène underground

Marching Machines est un groupe belge de musique électro composé de deux connaisseurs aguerris de la scène underground. Ils œuvrent dans le milieu depuis des années. Mais qui sont-ils ?

Dimitri Andreas est l’un des piliers du groupe. Producteur depuis plus de deux décennies, il est passé maître dans de nombreux registres musicaux allant du style Leftfield à l’électro-pop. Il travaille main dans la main avec DJ Spacid, l’ancien patron du label Radius Records. C’est ce même Spacid qui a remis au goût du jour l’Italo Disco au début du siècle.

Ensemble, ils arpentent la scène underground belge depuis près de 20 ans

Le Groupe Marching Machines sort son nouvel EP intitulé "Basement"

Marching Machines sort son nouvel EP intitulé “Basement”

Leurs connaissances du large panel de couleurs qu’est la musique électronique leur a permis de former Marching Machines. Ensemble, le duo explore les limites des genres : électro, Dark disco, Italo, EBM… Rien n’est laissé de côté, et encore moins la New Beat belge et son côté old school, qui les a initiés à la scène.

Ils ont sortis leur premier bébé en janvier 2020, et, après de nombreux singles, Marching Machine revient en force en 2021.

“Basement”, ou la nostalgie des clubs

Signé sur le label lituanien Whypeopledance, aussi connu pour sa page Soundcloud, le deuxième EP de Marching Machines est un hymne au monde de la fête dont les lumières sont éteintes depuis près d’un an. Véritable invitation à se replonger dans un univers sombre et extatique, le projet sorti il y a quelques semaines résonne comme une ode aux clubs qui nous manquent tant.

Il est composé de trois morceaux originaux, de deux remixes (un de Carcass Identity et l’autre de Five Rituals), ainsi que d’un morceau instrumental. Chaque track est conçue pour raviver un souvenir de fête, aussi endiablé et mouvementé soit-il. Au final, cet EP nous rappelle surtout les premières heures de la New Beat, mélangées à l’atmosphère des clubs les plus dark d’Europe.

Parmi les titres orignaux on compte “Leach“, leur premier morceau vocal aux sonorités barrées qui vous fera replonger dans un état de transe comme au bon vieux temps. Sont aussi présents “Clamps“, un morceau bourré d’adrénaline au rythme crescendo et “Spreader“, un track idéal pour maintenir le dancefloor éveillé.

Écrit par Esther Costes

02/06/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Photo de Mashk
Professeur en conservatoire et artiste, Mashk dévoile deux titres de techno mélodique

Mashk nous fait plonger dans un monde imprégné de la culture du Moyen-Orient avec ses deux nouveaux morceaux "Yadi" et "Laka". Deux nouveaux titres innovants où les genres se mélangent. Mashk, un artiste accompli Français ...

Hestya en live
Hestya : le groupe qui prouve que musique électro et rap peuvent fusionner à la perfection

Le collectif artistique Hestya présente son tout premier album, Destiny, paru sur le label YAZ Records. Un projet où musique électronique, rap et soul se rencontrent. L'album est disponible à l'écoute depuis ce vendredi 18 ...

Portrait de Monolink. Crédit : Ivanna Capture You
Entre éveil personnel et changement, le berlinois Monolink dévoile son nouvel album mélodique

Après avoir sorti le single The Prey en début d'année, Monolink revient avec un deuxième album, Under Darkening Skies. Toujours accompagné de sa guitare et de sa voix envoûtante, l'auteur de Return To Oz brave ...