Kill The Void

Inspiré par les films d’horreurs et les robots, Kill The Void dévoile un EP techno déboussolant

09/08/2021

Le nouveau duo hybride Kill The Void nous présente un premier EP technologique, dans tous les sens du terme. Depuis le 16 juillet, on découvre une histoire cosmique oscillant entre techno indus, acid, et cinématographie.

Un duo inspiré par l’hybride et la science fiction

Prenez deux artistes de musiques électroniques, une pandémie mondiale et une armée de robot, vous obtiendrez les Kill The Void. Nés pendant les périodes de confinement de 2020, l’association entre Ella Hox et Ash Oskyler est unique en son genre. Tout est hybride, aussi bien en terme de sonorités que d’énergies. Leurs influences sont multiples : d’un côté on a l’acid, l’indus, l’EBM et Kraftwerk. De l’autre les films d’horreur et de science-fiction, Vangelis et John Carpenter.

Leur objectif ? Créer un univers prenant, où hommes et machines s’associent et se détestent. Univers qu’ils ont pu faire découvrir tout au long de leurs livestreams sombres et intenses. Pour concrétiser leur projet, les deux acolytes ont signé un premier EP sous le label anglais Dance Trax. Cult of Tau est disponible depuis le 16 juillet dernier.

Le duo Kill The Void

Le duo Kill The Void

Premier voyage intergalactique

Le premier bébé des Kill The Void est composé de 4 titres. Le tout forme un voyage lunaire entre indus et acid. L’EP s’écoute comme un film de science-fiction, où humains et robots s’affronteraient dans un univers post-apocalyptique de 2320. La mise en jambe se fait avec Cult of Tau, où la TB-303 nous guide à travers un labyrinthe mécanique digne des jeux vidéos les plus déjantés de notre enfance. Ça s’enchaîne avec le remix jungle de la track, concocté par Assembler Code. Remix surprise qui est à l’écoute depuis le 30 juillet!

Le 3ème titre donne l’ambiance d’une scène d’action. Les rayons lasers fusent, le rythme augmente, la tension au maximum. Finalement, c’est Chariot of Love qui vient clôturer le périple. Ce son, sorti le 2 juillet pour annoncer l’EP, est planant à souhait. Comme un boss final visionné au ralenti, le morceau nous donne des flashback de la BO de Drive de Kavinsky.

Ecouter / Acheter l’EP

 

 

 

Écrit par Manon Roussel

09/08/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Prauze aux platines. Crédit : Arthur Lacour
Prauze : l’artiste qui mélange la rave et l’acapela disco avec la poésie dans son nouvel EP

La Prauze et la poésie ne font qu'un dans le nouvel EP du jeune artiste en pleine ascension. Entre rave et mélodies eurodance, "Purple Rave" vient marquer un nouveau cap dans la carrière de Prauze. ...

Entre vibes afro-house et french touch, Yann Dulché entame l’été avec un tube ensoleillé

Pour célébrer l'arrivée des beaux jours, Thrills & Beats Records présente sa 32ème sortie. Intitulé "Chaque Jour" et désormais disponible sur toutes les plateformes, l'EP présente une collaboration ensoleillée entre Yann Dulché et Mambo Stix.  ...

Klaus Waldeck
Klaus Waldeck : le fondateur de l’électro-swing dévoile une compile pour fêter les 20 ans de son label

Le pionnier de l'électro-swing Klaus Waldeck sort une compilation de cinq mini-albums pour fêter les 20 ans d'existence de son label "Dope Noir" . Le coffret permet à la fois de redécouvrir des grands classiques ...