Fêtards au festival Kamiwaza 2021. Crédit : Jitske Nap

Kamiwaza : le festival déjanté et psychédélique débarque à Paris pour « déconnecter les esprits »

05/05/2022

L’équipe de O’Tawa invite le festival angevin Kamiwaza à l’occasion d’une date unique au club Nexus club à Paris. Le club sera transformé en havre de la downtempo et de l’organic house le 13 mai prochain.

Un club méconnaissable

Le collectif O’Tawa sort des sentiers battus de la scène parisienne depuis désormais quatre ans, avec des programmations aux antipodes des BPMs ravageurs qui dominent les événements actuels. Mais ce n’est pas pour autant que leur énergie en est moins forte, bien au contraire ! Ils la place simplement dans des sonorités solaires, hypnotiques et rafraîchissantes comme la downtempo ou l’ethno tribale. Cela n’empêche pas le collectif d’investir des lieux alternatifs et des clubs des nuits entières, comme pour leur prochaine date du 13 mai.

Le festival Kamiwaza 2021. Crédit : Jitske Nap

Le festival Kamiwaza 2021. Crédit : Jitske Nap

C’est en effet au Nexus que les festivités prendront place, plus de deux ans après leur premier passage là bas. Cependant, le club sera transformé comme jamais par un light show et une scénographie inédite. Pas d’utilisation des écrans géants cette fois-ci, mais une scène retravaillée par Kamiwaza, grand invité de cette session, qui donnera l’impression d’être dans le décor de leur festival angevin.

Rituel chamanique sur le dancefloor

Kamiwaza, c’est un de ces festivals cachés que seuls les connaisseurs notent dans leur calendrier. Décors féériques, artistes de niche et art thérapie, c’est un peu de tout cela que l’équipe du Kamiwaza amène au Nexus, à commencer par son fondateur et résident : Pyd Piper. Sa melodic house aux accents électro fait se déplacer chaque année ses compatriotes hollandais jusqu’à Angers.

Deux membres fondateurs du collectif O’Tawa cette fois seront aussi présents : Wākhan & Kaöb. Ils disgresseront vers l’organic house et l’ethno progressive avant les deux têtes d’affiches de la soirée.

Affiche de O'Tawa au Nexus

Affiche de la soirée O’Tawa au Nexus

La première est l’allemand Madmotormiquel. Après avoir développé un amour pour la musique sur des styles plus traditionnels, il a découvert les rythmes solaires de la house tribale et de la techno mélodique, qu’il associe aujourd’hui subtilement dans ses sets. Un bon moyen de se laisser aller, au même titre que la musique très spirituelle de Sahalé. Inspiré des sonorités indiennes, ses tracks downtempo et organiques sont semblables à des rituels chamaniques.

Plus d’informations sur l’événement facebook et la billetterie.

 

 


Article sponsorisé. Crédit cover : Jitske Nap

Écrit par Manon Roussel

05/05/2022

Ça vous intéressera sûrement…

Le Périph à La Villette
Périph’ : un nouveau club en plein air de 3.500 m² ouvre sous le périphérique parisien

Périph', le plus grand open air couvert de Paris vient d'ouvrir ses portes pour 10 dates exceptionnelles avec AMS Booking à La Villette. La programmation oscille entre musiques actuelles, urbaines et électro, artistes locaux et ...

Klaus Waldeck
Klaus Waldeck : le fondateur de l’électro-swing dévoile une compile pour fêter les 20 ans de son label

Le pionnier de l'électro-swing Klaus Waldeck sort une compilation de cinq mini-albums pour fêter les 20 ans d'existence de son label "Dope Noir" . Le coffret permet à la fois de redécouvrir des grands classiques ...

Greg Korra en studio
Greg Korra : l’artiste de techno mélodique emblématique du sud de la France dévoile 2 titres

Le producteur multitâches Greg Korra présente ses deux nouveaux singles: I Won't Stop et Far Away. De vraies balades entre melodic house et dance music qu'il sort sur son label Impulz-Lab. Greg Korra, l'artiste indépendant ...