Photo de la teuf Viking Party

Bretagne : les organisateurs de la teuf se voient confisquer 36 000€ de matériel définitivement

27/04/2021

La Viking Party qui avait réunit des centaines de personnes le 29 février 2020 dernier dans la région Grand Ouest se termine sur un lourd bilan : 36 000€ de matériel saisi définitivement, et des amendes.

Des saisies et des amendes

Réunion des trois soundsystems Tracto, Cargo et Diga’Breizh, la soirée du 29 février s’annonçait grandiose : un grand drakkar de son dressé au milieu de la forêt, plus de 500 fêtards, de la bonne ambiance… Bien que la soirée se soit déroulée sans encombres (pas d’incidents déplorés), le bilan dressé par les forces de l’ordre, venues stopper cette rave, est très lourd.

Tout le matériel a été saisi, des amendes ont été dressées. Et le montant total est très élevé : 36 000€ de matos confisqué définitivement, 1300€ de dommages et intérêts, 200€ pour l’organisation. Si les organisateurs acceptent l’amende sans rechigner, c’est la confiscation qui leur fait grincer des dents.

“La sentence n’est pas injuste, mais elle est disproportionnée”, nous a avoué un des membres. “C’est exorbitant de saisir 36000€ de matos pour une soirée !”

Les trois amis, qui posaient leurs soundsystems ensemble pour la première fois, avaient déjà fait appel une première fois sans succès. Ils auraient pu refaire appel pour passer devant la Cour de Cassation, mais ont décidé que ça n’en valait pas la peine.

On leur souhaite bon courage !

Écrit par Esther Costes

27/04/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Fêtards face aux CRS à la rave de Redon. Crédit : FRANCK DUBRAY / OUEST FRANCE
Teknival de Redon : Amnesty International dénonce des “violences policières” inacceptables

Mardi 14 septembre, l'organisation Amnesty International a publié une enquête signalant de graves violences policières commises durant le teknival de Redon, en juin dernier. Elle appelle à une réponse du gouvernement français.  "Nous demandons la ...

La rave party organisée pendant le confinement. Crédit : DAPHNE ROUSSEAU / AFP
2 ans de prison requis contre l’organisateur de 22 raves, dont une pendant le confinement

Un homme de 27 ans, soupçonné d'être à l'origine d'une association promouvant la musique électronique, risque deux ans de prison avec sursis pour avoir organisé 22 raves parties en région parisienne, dont une pendant le ...

Police qui confisque le matériel de la rave party à Redon
Teknival : la scène électronique incite au boycott de la Fête de la musique à l’Elysée

Ce soir, E. Macron est censé recevoir les artistes Jean Michel Jarre et Cerrone pour une soirée de Fête de la musique au Palais de l'Elysée. C'était sans compter les appels massifs au boycott de ...