Des festivals debout pourraient être organisés cet été, annonce Roselyne Bachelot

par marion watier

La ministre de la culture était en visite en Bretagne hier, dans le cadre d’une table ronde avec divers acteurs culturels pour faire le point sur la situation. Cette dernière a donc été interrogée sur les festivals, dont les organisateurs sont pour la plupart encore dans le flou. Des hypothèses encourageantes ont été émises, qui seraient conditionnées par l’amélioration de la crise.

Des alternatives pour permettre la rencontre

C’est avec le quotidien Ouest France que Roselyne Bachelot s’est entretenue hier, lors de sa visite à Dinan, en Bretagne. Cette interview avait notamment pour but d’éclaircir quelques incertitudes concernant les festivals de cet été, qui, on le rappelle, ne devront accueillir que 5000 personnes assises. La ministre de la culture a donc déclaré que “sauf détérioration majeure et mesures drastiques, on pourrait aller vers des assouplissements.” Elle a notamment évoqué une potentielle jauge debout : “Le cadre de départ est celui du format assis pour pouvoir assurer la distanciation, mais si la situation sanitaire s’améliore d’ici à l’été, nous pourrons envisager des jauges debout.”

“Je comprends ces festivals dont l’ADN est d’accueillir du public debout. Aujourd’hui, je ne peux rien annoncer encore, mais je ne ferme pas la porte”, a déclaré la ministre de la culture.

Les festivals devront s’adapter aux restrictions sanitaires et à la pandémie qui dure depuis maintenant plus d’un an : elle les a invité à “bâtir des éditions qui pourront évoluer” et à proposer “des formes alternatives qui permettent les rencontres et le lien social“.

Toujours lancée dans le sujet de l’ADN des festivals, Roselyne Bachelot s’est également penchée sur la question des campings ainsi que des bars et des restaurants au sein des évènements, qu’elle a décrit comme “des lieux avérés de contamination potentielle”, bien qu’ils soient “un aspect important de l’écosystème des festivals”. Cette dernière n’a donc pas écarté leur ouverture, mais a cependant précisé qu’il “faudra des protocoles” et que des études sont menées en ce moment. Celles-ci et les concerts-expérimentaux qui auront lieu sous peu “contribueront à établir des protocoles sûrs”.

 


Crédit cover :  © Caroline J

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés