Boris H aka Extra Terra

Extra Terra dévoile un album aux sonorités synthwave tout droit sorties du film Matrix

01/10/2021

Boris H, plus connu sous le nom d’Extra Terra, dévoile son nouvel album « Zion » aujourd’hui. Avec déjà de nombreux titres sur le compteur, ce passionné de science fiction nous propose un voyage ténébreux dans un monde apocalyptique où seules règnent la synthwave et la dubstep

Extra Terra, ou la synthwave venue du future

Il n’y a que qu’Extra Terra, aka Boris H, pour nous faire danser dans un monde parallèle cyber-punk où la synthwave et la dubstep prendraient possession de nos corps. A en croire les millions d’écoutes sur Spotify, Soundcloud et autres plateformes, le style unique du producteur français ne laisse pas indifférent les amateurs de science-fiction. Car si depuis quelques années l’artiste consacre une grande partie de son temps à la composition, il est aussi un passionné de jeux vidéos, d’intelligence artificielle, futurologie et technologie. C’est donc sans surprise qu’en plus de ses nombreuses collaborations et remixes publiés sur Buygore, Otodayo, FiXT Neon et Firepower Records; il est aussi à l’origine de Convergence 2045, un livre qui questionne l’impact des technologies sur la création artistique.

Boris H aka Extra Terra

Boris H aka Extra Terra

Sa musique, quant à elle, s’exporte à l’international, playlistée par des artistes de renom comme Infected Mushroom, Borgore, Dirtyphonics, ou encore Scandroid. Il faut dire qu’Extra Terra a de la matière avec ses deux albums mais aussi ses deux EP (Neural Link et Alien Intelligence). Sans compter son intro musicale pour DrDisrespect, ainsi que le placement d’une musique dans les jeux The Ascent (Xbox) ou Synth Riders (jeu de rythme en VR) pour n’en citer que quelques-uns.

Le troisième album d’une saga proche de la science fiction

Connu à l’international, c’est donc tout naturellement qu’Extra Terra enchaîne les tournées et spectacles en Amérique du Nord et en Europe. Mais loin de se contenter du voyage, cet alien de la musique produit aussi à foison. En 2019 déjà, les seize titres dark synth et cinématiques qui composent son premier album intitulé « Convergence 2045 » rencontrent un grand succès. Un an plus tard, il sort « Projekt 2077« , en mettant l’accent cette fois sur ses influences cyberpunk et de science-fiction, le but étant de transporter l’auditeur « en l’an 2077»… pari réussi !

Aujourd’hui, Extra Terra est de retour avec un nouvel album intitulé « Zion». Plus dubstep, cette pépite électronique n’en perd pas pour autant sa charmante note synthwave et saura satisfaire les fans de Matrix, et de cyberpunk en général. Prenez donc garde en l’écoutant, car vous risquez de vous faire matrixer…

 


Article sponsorisé.

Écrit par emilie cordier

01/10/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Le groupe EDKUB
EDKUB : le groupe suisso-cubain qui souhaite remettre la salsa électronique à la mode

Fred Sumi, producteur et compositeur suisse, vient de dévoiler un nouveau clip plongeant dans un voyage intérieur entre fiction et réalité. Le résultat : un mélange unique et authentique de salsa et de musique électronique ...

Extrait du clip de David Asko "Conflict"
« Conflict » : le dernier EP de David Asko entre atmosphère BDSM et techno industrielle

David Asko, pilier de la scène techno française, vient de dévoiler son dernier EP aux allures sombres et mélancoliques, "Conflict". Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, il signe également sur le label indus et hard ...

Le duo toulousain No Wow 33 souhaite concilier musique électro et peinture symbolique

Le groupe français No Wow 33 vient de dévoiler, il y a quelques semaines, leur troisième EP. Intitulé L’Aubépine, ce dernier mêle nostalgie du rêve et retour à la réalité sur fond d'électro. Un duo ...