Dijon : la police empêche un “concert illégal”, c’était une captation vidéo sans public

par marion watier

La préfecture de la Côte-d’Or a communiqué ce samedi avoir empêché le déroulement d’un “concert illégal” à Dijon. Les organisateurs ont cependant affirmé qu’il n’avait rien de frauduleux : ils disposaient de toutes les autorisations nécessaires pour la tenue de ce concert filmé et sans public.

Les organisateurs verbalisés

C’est samedi dans l’espace autogéré des Tanneries, à Dijon, qu’une captation a eu lieu. Sans public, elle était enregistrée afin d’être diffusée sur les réseaux sociaux le lendemain, dans le cadre de la quinzième édition du festival Italiart. Mais, vers 15 heures, des agents de police et de la BAC sont intervenus, persuadés qu’il s’agissait d’un concert clandestin. Induits en erreur par une annonce qui n’avait pas précisé que l’événement était en streaming, ils ont pénétré dans les lieux sans présenter de mandat et ont verbalisé les personnes présentes.

L’un des organisateurs, Vincenzo Cirillo, a expliqué à France 3 que le concert était totalement légal, en règle, et que l’association avait obtenu les autorisations nécessaires pour son déroulement – notamment celle de la préfecture. Il indique que la police était “persuadée qu’il y aurait un concert avec des centaines de personnes qui allaient arriver“, alors que 10 personnes à peine étaient présentes. “Quand la police est entrée, il y avait dix personnes.[…] Personne n’est venu à part les gens de l’association” explique ce dernier avant de spécifier que tous les gens présents avaient fait des tests PCR négatifs.

?SCANDALEUX : rien n’arrête l’état policier !!?
Aujourd’hui à 15 h, intervention de plusieurs dizaines de flics en…

Publiée par les tanneries sur Samedi 13 mars 2021

Le communiqué de la préfecture de la Côte d’Or datant du jour même stipule qu’ “à partir de 16h00, un barrage de police a été positionné aux abords de la salle pour en interdire l’accès au public et faire ainsi échouer ce projet de concert illégal“. Le texte précise qu’une “mise en demeure de se conformer à la réglementation” sera adressée aux responsables de la salle. Son non-respect “conduira à une fermeture administrative de l’établissement”. 

“Ils nous ont dit qu’il n’y aurait pas de soirée. On a essayé de leur expliquer que c’était un événement en streaming, autorisé, déclaré, qu’on ne voyait pas où était le problème […] Ils fantasment sur ce qui aurait pu arriver. Je ne comprends pas. Partout, c’est annoncé que c’était en streaming” explique Jean-Jean, un responsable des Tanneries.

 

 

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés