Dark techno et cuir : les soirées LBGT “No Gender” prônent la liberté dans toute la France

par Manon Roussel
Soirée LGBT No Gender. Crédit : Charles Chatard

La techno et la communauté queer en soirées, c’est une histoire de longue date, mais qui continue de s’écrire avec des projets tels que le collectif de soirées LGBT TFIF EVENTS. Les lyonnais comptent bien éveiller les sens et les mœurs à travers la France lors d’une tournée estivale chaude bouillante. 

Le rêve de l’ange

Il y a quelques années, Angel Karel a fait un rêve. Le rêve d’un être lunaire vêtu de cuir qui erre dans une boîte noire en quête de plaisir et de déconstruction, où les genres n’appartiennent à personne. C’est de ce fantasme de l’artiste techno lyonnaise qu’est né le collectif bien concret de The Future Is Female, aussi connu sous le nom de TFIF EVENTS, en 2017.

Leurs objectifs sont simples : mettre en lumière les femmes dans la musique électronique, transcender les codes de la binarité et du patriarcat, défendre les minorités LGBTQIA+ et amener tout un chacun à s’interroger sur les libertés et égalités de toutes et tous.

Soirées LGBT Scum. Crédit : Charles Chatard

Soirées LGBT [SCUM]. Crédit : Charles Chatard

Et pour laisser libre cours à l’expression de ces desseins, c’est par l’art, la techno et la mode que TFIF EVENTS a décidé d’agir.

Leurs événements se veulent être un espace de rencontre pour toutes les personnes de la communauté queer, afin qu’elles puissent se rassurer, se libérer, et surtout vivre des instants de vie sans peur et sans jugement. La sensibilisation fait également partie de leurs missions, et chacun de leurs concepts s’adaptent aux envies de découverte des femmes, des hommes, et de toute autre créature qui se cherche.

Tous en cuir

Bien que la bienveillance soit au cœur des soirées TFIF EVENTS, l’esprit n’en est pas moins punk et trash. Clairement inspiré du mouvement queercore et de l’émergence des riots, le cuir, le porno et la dark techno sont les maîtres mots des différents concepts du collectif.

Déjà bien implantés à Lyon, la joyeuse troupe de performers et DJs a décidé de partir en tournée cet été pour répandre la magie queer à grands coups de fouets dans toute la France, notamment via leurs soirées [NO GENDER] où la découverte de soi est de mise. Et ça démarre dès le 11 juin à Montpellier, au Dieze Warehouse, avec les DJ sets de techno indus, EBM et fast techno des résident.e.s du crew.

Affiche de la tournée LGBT de TFIF 2022

Affiche de la tournée LGBT de TFIF EVENTS 2022

Ils y retourneront également le 16 juillet, après être passés par le Point Éphémère de Paris le 9. Deux [NO GENDER] se dérouleront sur leurs terres natales à Lyon, dont une le 24 juin en collaboration avec la fameuse soirée berlinoise queer Gegen, et la seconde le 30 juillet.

Une autre date exceptionnelle est prévue au Sucre le 13 juillet, mais cette fois-ci avec leur concept [SCUM] où l’esprit est encore plus intense et dépravé que jamais. C’est dans le cadre du festival Intérieur Queer que le mythique club lyonnais va se transformer en temple du BDSM sur fond de musique dark à fort BPM, dans une soirée de tous les plaisirs.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook du collectif ou sur leur compte Instagram.

 

 


Article sponsorisé. Crédit cover : Charles Chatard

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés