Clubbers cagoulés lors d'une soirée au Nexus. Crédit : Romain Guédé

Le collectif Newtrack incite au lâcher prise sur le dancefloor à ses soirées techno-punk

17/03/2022

Le 25 mars prochain, le collectif Newtrack investit une nouvelle fois le Nexus à Pantin pour une édition mouvementée de sa résidence « Riot ». Résolument techno et invitant au lâcher prise, la soirée promet d’être forte en adrénaline et en kilowatts. 

Un appel à la catharsis dans un cadre immersif

Imaginez pouvoir danser sans limites au son de DJs survoltés dans un immense club à la scénographie immersive. C’est la promesse des soirées « Riot » du collectif parisien Newtrack, qui remet le couvert pour une seconde émeute après le succès de sa précédente édition au Nexus. Le mot d’ordre ? La fête sans concession dans un cadre propice au lâcher prise le plus total. Le 25 mars, les participants pourront de nouveau se défouler huit heures durant et profiter de la venue d’artistes français et internationaux.

Créer une émeute, oui, mais pas n’importe comment. Autant faire les choses bien ! À l’instar des précédentes « Riot », les participants déchaînés pourront profiter d’un soundsystem de qualité fourni par L-Acoustics. Cerise sur le gâteau, le résident Jad mettra ses talents de VJ à profit en illuminant le Nexus grâce à un mapping vidéo à 360°.

De la techno aux accents punk

C’est une ligne artistique très prometteuse mêlant techno et punk qui attend les fêtards. Pour faire trembler le club, il y aura tout d’abord le duo berlinois Brutalismus 3000, étoiles montantes de la scène underground. Connus pour leur savant mélange de styles plus énergiques les uns que les autres, entre hardstyle, techno et punk, leur live ne laissera personne indifférent. Ils seront accompagnés de Jan Vercauteren, jeune producteur bruxellois. Kicks saturés et lignes acid à souhait : sa venue transformera très vite le Nexus en véritable rave des années 90.

affiche de la soirée Newtrack "Riot"

affiche de la soirée Newtrack « Riot »

Du côté des français, c’est le duo résident Wlderz qui fera voyager la foule à travers leurs sonorités industrielles et leurs mélodies hypnotiques. À leurs côtés sera également présent Bours?, le coup de cœur de Newtrack aux sets aussi bien ravageurs que rafraîchissants. Enfin, un vent du sud soufflera sur le club grâce à Ogmah, le créateur d’Askorn Records. Sa techno industrielle authentique et brutale promet de faire vibrer tout Paris… Préparez-vous pour la bagarre!

Plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement et sur la billetterie.

 

 


Article sponsorisé. Crédit cover : Romain Guédé

Écrit par marion watier

17/03/2022

Ça vous intéressera sûrement…

Soirée Dust sous le Palais de Tokyo, au Yoyo
Les fans de techno mélodique ont leur nouveau fief à Paris : le Yoyo à la soirée Dust

Pour leur dernière date au Yoyo avant la coupure estivale, l'équipe de Dust invite une fois encore de la scène techno mélodique. Le 2 juillet, ce sont Laolu, Jenia Tarsol et Robin Tordjman qui enflammeront ...

Le DGTL Barcelona en 2019
DGTL Barcelona : 30 000 ravers sont attendus au festival espagnol à la fin de l’été

L'un des rassemblements électro les plus internationaux fait son grand retour à Barcelone les 2 et 3 septembre prochains. C'est en effet le DGTL Barcelona qui investit la ville espagnole avec un line-up XXL et ...

Photo de soirée. Crédit : ftne
We Are Rave débarque dans le nouveau club de Nîmes, le Mas Underground

Nouveau lieu techno sur la carte de France, Nîmes commence à sortir de sa coquille avec l'ouverture du Mas Underground Club. Il n'en fallait pas moins à We Are Rave pour y faire un stop ...