Boston Bun

Boston Bun : l’ex DJ de Ed Banger Records dévoile son premier album entre house et vocals

23/04/2021

Le premier album de Boston Bun “There’s A Nightclub Inside My Head” sort aujourd’hui. Pour l’occasion, il a collaboré avec l’artiste Lucrecia Taormina pour créer des visuels singuliers et frappants.

Boston Bon, ou la figure clef de la house contemporaine

Boston Bun, c’est un mélange de house new-yorkaise et de French Touch avec une touche d’influence anglaise. Prédicteur du retour de la house vocale, il a déjà fait danser des millions de personnes dans le monde entier. En 2012, il sort “Housecall“, son premier single qui sera vite suivi par 4 autres. Son deuxième EP “Flasher” sera un succès mondial, lui permettant d’affirmer le caractère brut mais spontané de sa musique.

Portrait de Boston Bun par Lucrecia Taormina

Portrait de Boston Bun par Lucrecia Taormina

Il a mixé et composé pour des artistes de renom tels que la légende de la house Mark Kinchen, Kiddy Smile ou encore Miley Cyrus… Bref, un dj accompli au style singulier et aux tubes overgrounds! En 2019 il créé même son label intitulé Circa99, regroupement d’artistes tels que David Spinelli ou les Picard Brothers.

Une collaboration artistique inédite

Le titre “There’s A Nightclub Inside My Head” est évocateur : le nouvel album de Boston Bun est un hommage à la fête, absente de nos vies depuis bien trop longtemps. 10 titres de house vocale entrainante, un poil nostalgique, mais pas assez pour enlever l’envie de danser à ceux qui les écoutent !

Parfois c’est bien de faire une pause, parfois non. Si vous étiez sur la planète Terre en 2020, vous savez de quoi je parle. J’ai pris ce temps pour visiter la discothèque dans ma tête.” se livre-t-il.

Pour ce nouveau projet, le Dj a collaboré avec l’artiste, photographe Lucrecia Taormina. Lucrecia a pris une photo pour chaque titre de l’album, et l’a mise en scène pour qu’elle forme un clip unique et ultraréaliste. Son esthétique hyper-réelle et ses compositions fortes de caractère se marient à merveille avec le paysage sonore de Boston Bun. Ensemble, ils ont tenté de recréer un tableau émotionnel contrasté, mystérieux, mélancolique. Une ode aux sensations vibrantes du monde de la nuit dont les lumières sont éteintes depuis près d’un an.

Je prends le concept d’isolement et je l’élargis à travers une série d’images cinématographiques. Chaque image encapsulera l’isolement à sa manière, avec un casting, un décor et un style unique. Je choisis des tournages de nuit pour améliorer la sensation de solitude, d’isolement et de vie nocturne […] Je veux créer un sentiment de malaise mais de bien-être, de calme et d’anxiété. Un va et vient émotionnel constant que chacun de nous porte en soi tout le temps” a-t-elle expliqué.

L’album sera mis à l’honneur du 21 juin au 4 juillet via une exposition des photos de l’artiste et illustratrice de l’album, dans la célèbre parisienne Galerie Fisheye. Boston Bun y mixera le 21 juin pour ouvrir les festivités : ce sera une expérience immersive !

Écrit par Esther Costes

23/04/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Joachim Pastor
Joachim Pastor explore le sens de la vie dans son tout premier album

Le projet était en cours depuis un moment dans la tête du représentant français de la deep house. C'est enfin l'heure de découvrir le tout premier album de Joachim Pastor, ce vendredi 3 septembre. Un ...

Hakma
Hakma : le producteur français dévoile un nouvel EP de techno sombre et mélodique

Suite à un EP remarqué sur Polyptych, Hakma revenait le 8 juillet dernier avec trois nouvelles tracks, sorties cette fois sur son label Underklub. Nommé Revival, l'EP nous plonge dans une techno épurée et mélodique ...

Kill The Void
Inspiré par les films d’horreurs et les robots, Kill The Void dévoile un EP techno déboussolant

Le nouveau duo hybride Kill The Void nous présente un premier EP technologique, dans tous les sens du terme. Depuis le 16 juillet, on découvre une histoire cosmique oscillant entre techno indus, acid, et cinématographie. ...