ApéroBPM : les quais de Seine parisiens se transforment en mini-festival techno et house

par Manon Roussel
Le Point Ephémère

La deuxième date de l’ApéroBPM aura lieu le 19 avril, même heure, même endroit qu’habituellement. Cette fois-ci, Newtrack invite deux collectifs aux valeurs fortes et exaltantes pour installer deux ambiances au Point Ephémère. 

Le projet qui rend les mardis ensoleillés

Pour Newtrack, c’est déjà l’heure de la neuvième saison des ApéroBPM ! Un concept désormais ancré dans les mœurs parisiennes et qui est LA valeur sûre pour rendre les mardis soirs moins monotones. Ce projet est à l’image du collectif, toujours en quête d’une fête différente, sans fin et accessible à tous. Il est donc tout naturel que le spot accueillant les ApéroBPM soit le Point Ephémère, un lieu hybride et attaché aux cultures alternatives.

Apero BPM au Point Ephemere

Apero BPM au Point Ephemere

Situé au bord du Canal St Martin, c’est le lieu idéal pour un afterwork prolongé sur le rivage de la Seine. Avec ses deux espaces dédiés à la fête, chacun y trouvera selon son humeur et selon l’heure son dancefloor de prédilection. Et pour ceux qui préfèrent flâner, il y aura tout ce qu’il faut sur place pour chiner des fringues, se faire tatouer, maquiller sur le stand Paillettes Pompettes ou même manger des huîtres en plein soleil!

Disco d’amour et rave marseillaise

Pour cette deuxième date de la saison, Newtrack invite deux collectifs aux musiques disparates mais aux idées tout aussi prononcées. Le premier d’entre eux est Discoquette, la flamboyante équipe qui illumine les pistes de danse. Ils s’installeront dans une salle qui prête à la légèreté et la décontraction grâce à une scénographie immersive. Réputés pour leurs shows de drag queens et leurs soirées toutes en paillettes, nul doute que les sets house et disco des artistes du collectif sauront faire remuer les foules.

Les amoureux de sonorités plus techno ne seront pas en reste non plus avec une salle club au line-up breakbeat, électro et rave. Les chargés de mission pour s’occuper du plateau sont les membres de l’association marseillaise Metaphore Collectif. L’énergie qu’ils mettent à faire de la cité phocéenne une safe place pour la techno sera un vrai carburant pour les noctambules de la semaine.

Plus d’informations sur la page Facebook de l’événement et la billetterie.

 

 


Article sponsorisé. 

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés