Free party. Image d'illustration/Capture d'écran Twitter

1500€ d’amende et la confiscation du matériel requis contre l’organisateur d’une teuf

26/05/2021

L’organisateur de la rave en Ardèche il y a 10 jours risque 1 500 euros d’amende. Celle-ci avait attirée près de 200 participants sur un terrain privé. Un dispositif d’une centaine de gendarmes avait été déployé pour les déloger.

Amende et confiscation du matériel

Dans la nuit du 15 mai, près de 200 personnes se sont rassemblées pour une rave party dans les bois de Lussas, en Ardèche. Venues de toute la France, elles étaient accueillies sur place avec l’accord du propriétaire du terrain. La fête avait commencé la veille en fin d’après-midi, sous un chapiteau spécialement aménagé pour l’occasion. Une estrade avait également été montée, ainsi qu’une buvette. Il y avait même des canapés et des frigos. Les fêtards, pour la plupart, portaient un masque, selon les gendarmes

Plus de 100 gendarmes ont été mobilisés pour déloger les teufeurs. Entre quelques contrôles d’alcoolémie, le matériel son et lumière a été saisi, et une vingtaine d’infractions covid ont été relevées.

Désormais, la justice s’intéresse à l’organisateur. Celui-ci, déjà identifié, est convoqué devant le tribunal de police de Privas le 28 mai. Il est accusé « d’organisation sans déclaration préalable d’un rassemblement festif à caractère musical avec diffusion de musique amplifiée dans un espace non aménagé ». Il encourt pour le moment 1 500 euros d’amende, et la confiscation définitive de son matériel.

 


La photo de couverture n’est pas contractuelle.

Écrit par Esther Costes

26/05/2021

Ça vous intéressera sûrement…

La fresque pour Steve quai Wilson, Nantes • © France Televisions - Luc Prisset
Nantes : la fresque en hommage à Steve a été recouverte d’une peinture noire

Depuis samedi, la très symbolique fresque réalisée en l'honneur de Steve sur un mur de Nantes a été recouverte d'une mystérieuse peinture noire, dans le but d'y installer une nouvelle exposition. Un geste qui fait ...

Fêtards face aux CRS à la rave de Redon. Crédit : FRANCK DUBRAY / OUEST FRANCE
Teknival de Redon : Amnesty International dénonce des « violences policières » inacceptables

Mardi 14 septembre, l'organisation Amnesty International a publié une enquête signalant de graves violences policières commises durant le teknival de Redon, en juin dernier. Elle appelle à une réponse du gouvernement français.  "Nous demandons la ...

La rave party organisée pendant le confinement. Crédit : DAPHNE ROUSSEAU / AFP
2 ans de prison requis contre l’organisateur de 22 raves, dont une pendant le confinement

Un homme de 27 ans, soupçonné d'être à l'origine d'une association promouvant la musique électronique, risque deux ans de prison avec sursis pour avoir organisé 22 raves parties en région parisienne, dont une pendant le ...