Il y a quelques semaines, le festival Marvellous Island réinvestissait la Base de Loisirs de Torcy pour un 5eme anniversaire oscillant entre plage, house et camping. Retour sur 2 jours de gadoue et de bonne humeur.

Une météo déprimante

Les éléments ne sont pas toujours en accord avec notre volonté, et le soleil ne vient pas sur commande! Cette année le festival plein air a dû faire avec une forte dose de pluie sur les deux jours -principalement le samedi- sans pour autant faire tomber le festival à l’eau.

Les équipes ont su s’adapter au dernier moment et mettre les bouchées doubles. Une des scènes s’est retrouvée entièrement couverte, des espaces ont été fermés par sécurité car entièrement boueux, des scènes protégés… tout ça pour pouvoir vous faire vivre pleinement l’expérience Marvellous durant 2 jours.

On a vu des dizaines de ballots de paille être appliqués à la main sur des zones boueuses, exprès pour ne pas salir vos belles chaussures, ce genre de petites attentions pour ne pas finir embourbé dans les sables mouvants. On a aussi vu un grand soleil réveiller les campeurs le lundi à 12h, histoire de nous narguer, à croire que ce dernier n’a pas voulu être de la party cette année!

Mais une édition sous le soleil n’aurait peut-être pas été aussi « fun » qu’elle l’a été sous des trombes d’eau en pataugeant dans la boue. Entre glissades sur la colline, déguisements totalement dans le thème, cassages de gueule dans des flaques, fous rires provoqués et les artistes totalement sous le charme, on peut dire que quelques gouttes de boue ont désormais rendu ce festival plus puissant que jamais et paré à toute éventualité.

Des artistes bouillants

On ne rappellera pas toutes les prestations une à une, mais on a eu affaire à des artistes tous ravis de jouer sur le festival et pleins d’énergie, que ce soit en intérieur ou en extérieur, de nuit comme de jour.

Mention spéciale aux 2 filles Amelie Lens et Charlotte de Witte, ayant fait régner une techno puissante la nuit de dimanche, pour mettre tout le monde sur pied en ce dernier jour. Mais également au live stratosphérique de Point G, aux prestations de Noir, Michael Mayer, Kölsch et Eagles and Butterflies qui nous ont fortement plu.

Un petit souvenir du terrible set d'Amelie Lens au Marvellous Island ce dimanche.Photos et report à venir sur Electro News

Publié par Techno News sur mercredi 10 mai 2017

Une scénographie et décoration toujours somptueuse

  • Digital Stage : cette année on a tout simplement adoré la créativité de la scène intérieure. C’était tout simplement une centaine de futs d’eaux vides, empilés les uns sur les autres, avec des LED pour les illuminer. Cela a crée quelque chose de carré -c’est le cas de le dire- qui nous a fait penser aux plus grands festivals europénes (cc DGTL)

© Harley Chesnel

  • Hippie Stage : ayant traversée l’Ile de la Porte Jaune, la décoration de cette scène nous rappelle tout simplement l’esprit pur de Marvellous, qui est la jungle, l’esprit chaud de la house, l’exotisme et le vert.

  • Beach Stage : à défaut d’avoir un soleil dans le ciel, la Beach Stage vous l’a proposé en face de vous. Encore une fois, cette scène extérieure faisant hommage au lac de la base de loisirs a revêtit sa scénographie visuelle en forme de soleil avec en son centre les artistes

Des coins chills et animations pour se détendre

Malgré une météo capricieuse, les festivaliers ont encore une fois su apprécier les innombrables coins chill, les pieds dans le sable, posés sur un canapé entre potes.

Mais ils ont également pu faire un tour sur la plage taper un beach volley ou un petit ping pong, ou encore « se marier » dans la chapelle Jagermeister, histoire d’obtenir un shot gratuit.

Le Marvellous Island de cette année aura peut-être sali la plupart d’entre nous, mais les bons souvenirs sont souvent ceux qui nous marquent le plus (on vous demande pas de ne pas laver vos vêtements non plus!).

 

Merci à notre photographe MR OZ pour ces clichés.

PHOTOS DAY 1

PHOTOS DAY 2

 

 

 

Commentaires