Avec plus de 40 artistes référencés sur son label, Hardcore France Records n’a pas à rougir de son succès. En plus d’une activité de production prolifique, l’équipe est également à la tête de soirées éponymes. Pour son troisième opus l’équipe réinvestit le Milton en Normandie le 11 octobre prochain.

Un label émergent 

Qui de mieux que le fer de lance de la frenchcore en personne à la tête d’un label d’un 100% made in France ? Il est évidemment ici question de Denis Masson a.k.a. Maissouille (photo), précurseur du « hardbeat « . Avec des sorties hebdomadaires, notamment de Syndrome, JKLL, ou encore Unit, la maison de disque se positionne comme comme un label ambitieux dans le paysage actuel. L’équipe ne se repose pas pour autant sur ses lauriers et propose en plus des soirées tout aussi tapageuses.

Une dose de hard beat

Après une première édition rassemblant F. NøIzEVandal, ou encore Maissouille lui-même au Warehouse à Nantes, l’équipe décide d’investir le Mitlon à Saint Lô pour leurs éditions 002 et 003.

Les fidèles auront le plaisir de retrouver Maissouille qui partage l’affiche avec le jeune prodige hollandais Sefa. Ayant collaboré et joué avec les plus grands -notamment Dr. Peaock-, on attend de ce dernier un set alliant french et hardcore. Les deux français issus du milieu hardbeat The Speakers seront également présents. Monsitek, fondateur des Ekoliers, incontournable DJ et producteur est aussi à l’affiche avec Neko et Mais. A noter également qu’un battle entre résidents Hardcore France aura également lieu ce soir là.

Evènement Facebook

♣ Jeu concours ♣

On vous fait gagner 2×2 places pour la soirée.

Pour participer :

⇒ like, partage (en public) et tague tes potes de soirée sur cette publication

⇒ inscris ton nomprénom et adresse mail en commentaires ci-dessous

[toute participation non complète ne sera pas enregistrée]