Photo du raid policier au Closer, Kiev

[VIDÉO] Un raid de policiers armés vient arrêter un concert légal à Kiev

17/05/2021

À Kiev, un concert organisé au club Closer a suscité une vive polémique le week-end dernier. Alors qu’il s’apprêtait à commencer, un raid de policiers armé est venu l’interrompre de manière assez musclée.

Une trentaine de policiers armés

Deux concerts devaient se tenir au Closer Art Center de Kiev le 15 mai : celui de la chanteuse Ola Dibrova et celui d’Ofliyan, à l’occasion de son anniversaire. Le centre était en capacité d’assurer la distanciation sociale entre les fêtards et était donc apparemment en règle pour la tenue de cet évènement. Les participants étaient tous masqués, espacés, et leur température était vérifiée. « 100 personnes au maximum étaient attendues, dans le respect des normes en vigueur », nous a confié le club.

Vers 19h, une première patrouille de policiers est arrivée sur le site pour mener une opération préventive, car des restrictions sanitaires n’auraient pas été respectées dans le lieu. Celle-ci était masquée, armée, avec des fusils et des matraques. Une heure après, alors que les participants arrivaient munis de leurs préventes, les policiers n’avaient toujours pas quitté les lieux et continuaient de surveiller l’entrée. Même après une discussion avec le manager qui leur expliquait qu’ils ne s’agissait pas ici d’une rave party mais d’un concert, l’escouade ne bougeait pas.

Comme les policiers étaient toujours présents et que la tension montait, les organisateurs ont décidé de retarder le début du concert, déjà censé se finir sur les coups de 22h. Seulement voilà, dès le commencement de l’évènement vers 21h (les portes étaient alors fermées), les policiers ont forcé l’entrée. Sans même présenter de mandat ou exprimer clairement leurs intentions, ils ont mis fin à l’évènement et ont fait sortir tout le staff et les participants. Les organisateurs et les personnes présentes, dont des familles avec des enfants, ont été très choqués. Plusieurs violences policières ont été commises. Cependant, aucune amende n’a été dressée.

Ce raid a beaucoup fait parler, notamment sur Instagram. Il y avait déjà eu des descentes de ce genre ici, il y a quelques années, le Closer étant un des plus gros clubs de Kiev.

Écrit par Esther Costes

17/05/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Le gouvernement anglais va infiltrer des policiers en civil près des clubs et bars

En Angleterre, de récents évènements ont poussé le gouvernement à prendre des mesures afin de protéger les femmes des agressions. Le premier ministre a par conséquent mis en place un programme intitulé "Project Vigilant", qui ...

Ushuaia Ibiza
Ibiza : les clubs ont enfin pu réouvrir et la fête peut commencer

Suite à la décision de la Cour supérieure de justice des îles Baléares (TSJIB) le 8 octobre, le monde nocturne d'Ibiza a pu reprendre son envol. En plus de nombreuses soirées déjà organisées le week-end ...

Soirée organisée pendant le confinement dans le 13eme arrondissement de Paris. CREDIT : Cinta Valverde Vicente
L’organisateur de 22 raves pendant le confinement est condamné à 1 an de prison avec sursis

Le mardi 5 octobre dernier, le Tribunal de Bobigny a finalement condamné l'organisateur de 22 raves illégales en région parisienne à 1 an de prison avec sursis. Ce dernier est accusé de "mise en danger" ...