Soloma et un ours polaire

Soloma : l’artiste qui alerte sur le réchauffement climatique sous fond d’électro

27/04/2021

À l’occasion de la sortie du nouveau clip de Soloma, plongez dans l’univers envoutant et coloré de l’artiste d’électro marimba. Au delà de l’aspect musical, « Polar Blue » est un véritable appel à la prise de conscience sur le réchauffement climatique.

Quand électro et climat se rencontrent

Soloma est un artiste multi instrumentaliste et producteur de musiques électroniques. Sensible aux causes sociales et environnementales, il fait passer des messages engagés via ses textes sur des musiques colorées et dansantes. Un appel poétique au voyage et à l’ouverture sur les cultures du monde.

Il a quitté sa Bretagne natale pour voyager dans le monde entier, notamment en Colombie, au Guatemala et en Afrique de l’Ouest, ce qui l’a amené à s’imprégner des multiples sonorités du globe. Son indispensable ? Le marimba, un instrument venu d’Amérique Centrale qui ressemble à un xylophone. Et ça se marie très bien avec les claviers et contrôleurs électroniques du musicien !

portrait Soloma

Soloma

Après 15 ans d’expérimentation dans la musique afro, maloya, funk, ou même jazz, Soloma se lance en solo sur un nouveau projet. Un an après son premier clip « Drifting », il a dévoilé il y a quelques jours un extrait de son tout premier album qui sortira en juin. 

Polar Blue, un projet engagé

Le 20 avril dernier est sorti son titre « Polar Blue », un son engagé illustré par des images filmées par Gwendal Le Devedec. Aussi, pour ce son, Soloma a fait appel à la chanteuse Barbara Letoqueux du groupe Trio Bacana.

On y retrouve bien l’envoûtante électro atypique de l’artiste, qui nous fait ici passer un message. Le rythme presque frénétique de la musique associé aux images de la fonte des glaces est un combo qui frappe : véritable appel à la prise de conscience, Soloma nous rappelle que la banquise est plus que jamais en danger à cause du réchauffement climatique.

Pendant 4 minutes s’enchaînent et se superposent des images de l’artiste et de son marimba, d’ours polaires, de manchots, de vie sous-marine, autant d’éléments menacés par la fonte des glaces. On y voit également des usines, des cheminées, responsables du réchauffement climatique, le tout bercé par un discours lourd de sens.

Subtil, organique, l’extrait du futur album « Orientis » nous en fait voir de toutes les couleurs !

Écrit par Esther Costes

27/04/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Prauze aux platines. Crédit : Arthur Lacour
Prauze : l’artiste qui mélange la rave et l’eurodance avec la poésie dans son nouvel EP

La Prauze et la poésie ne font qu'un dans le nouvel EP du jeune artiste en pleine ascension. Entre rave galopante et mélodies eurodance, "Purple Rave" vient marquer un nouveau cap dans la carrière de ...

Entre vibes afro-house et french touch, Yann Dulché entame l’été avec un tube ensoleillé

Pour célébrer l'arrivée des beaux jours, Thrills & Beats Records présente sa 32ème sortie. Intitulé "Chaque Jour" et désormais disponible sur toutes les plateformes, l'EP présente une collaboration ensoleillée entre Yann Dulché et Mambo Stix.  ...

Klaus Waldeck
Klaus Waldeck : le fondateur de l’électro-swing dévoile une compile pour fêter les 20 ans de son label

Le pionnier de l'électro-swing Klaus Waldeck sort une compilation de cinq mini-albums pour fêter les 20 ans d'existence de son label "Dope Noir" . Le coffret permet à la fois de redécouvrir des grands classiques ...