Photo d'un Teknival en Seine et Marne

La Seine et Marne redoute un teknival et signe un arrêté contre les teufs pour mai

28/04/2021

Le préfet de La Marne a signé un arrêté interdisant les rassemblements festifs type rave party, free, ou Teknival durant tout le mois de mai. Les organisateurs risquent 1500 euros d’amende et la saisie de leur matériel, mais aussi aussi des contraventions.

Pas de Teknival !

Avec le retour du beau temps et la lassitude du covid-19, les rassemblements festifs illégaux sont de plus en plus importants. Et le préfet de La Marne l’a bien compris. Il a signé le 27 avril un arrêté qui interdit, sur l’ensemble du département, “du vendredi 30 avril au lundi 31 mai inclus […] la tenue de rassemblements festifs à caractère musical, autres que ceux légalement autorisés ou déclarés”.

L’arrêté interdit également, pendant la même période et sur l’ensemble du réseau routier, la circulation de tout véhicule “transportant du matériel de son à destination d’un rassemblement festif à caractère musical non autorisé”.

Le but est d’interdire les événements de type Teknival, rave ou free party. Les organisateurs de rassemblements illégaux s’exposeront à une amende de 1500 €, et les participants pourront aussi être sanctionnés. Enfin, ils risqueront aussi la saisie de leur matériel durant tout ce mois de mai.

Rappelons que la Marne a déjà accueilli bon nombre de teufs plus ou moins légales, dont le fameux Teknival. Il a eu lieu là bas en 2001, 2003, 2005, 2014 et 2018, où il a rassemblé plus de 30 000 personnes.

Écrit par Esther Costes

28/04/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Fêtards face aux CRS à la rave de Redon. Crédit : FRANCK DUBRAY / OUEST FRANCE
Teknival de Redon : Amnesty International dénonce des “violences policières” inacceptables

Mardi 14 septembre, l'organisation Amnesty International a publié une enquête signalant de graves violences policières commises durant le teknival de Redon, en juin dernier. Elle appelle à une réponse du gouvernement français.  "Nous demandons la ...

La rave party organisée pendant le confinement. Crédit : DAPHNE ROUSSEAU / AFP
2 ans de prison requis contre l’organisateur de 22 raves, dont une pendant le confinement

Un homme de 27 ans, soupçonné d'être à l'origine d'une association promouvant la musique électronique, risque deux ans de prison avec sursis pour avoir organisé 22 raves parties en région parisienne, dont une pendant le ...

Police qui confisque le matériel de la rave party à Redon
Teknival : la scène électronique incite au boycott de la Fête de la musique à l’Elysée

Ce soir, E. Macron est censé recevoir les artistes Jean Michel Jarre et Cerrone pour une soirée de Fête de la musique au Palais de l'Elysée. C'était sans compter les appels massifs au boycott de ...