O’Tawa : une soirée techno intimiste sur le thème du Japon va s’installer à Paris

par Manon Roussel
O'tawa en collaboration avec le festival Château Perché

Le collectif le plus spirituel de Paris fait son retour aux sources avec une nouvelle soirée dans un hangar encore jamais exploité par l’équipe. C’est le 16 septembre qu’O’Tawa emmènera les danseurs dans un rituel chamanique inspiré du Japon sur fond de techno progressive et downtempo.

Spiritualité et décomplexion

Depuis quelques années, le collectif et label O’Tawa souffle sur Paris un vent de paix intérieur et de communion à travers des musiques deep ethno tribale et downtempo.

Leurs événements sont de vrais voyages spirituels qui invitent à la déconnexion et au lâcher-prise, avec des scénographies immersives sur des thèmes savamment choisis.

Soirée O'tawa en collaboration avec le festival Château Perché

Soirée O’Tawa en collaboration avec le festival Château Perché

Pour leur nouvelle date du 16 septembre intitulée O’Kinowa, ils invitent le Japon dans un hangar encore non exploité par l’équipe aux portes de la capitale.

Torii, lanternes, tissus drapés … le lieu va devenir un véritable temple à l’ambiance chaleureuse, avec des créatures chamaniques pour animer la nuit. Les danseurs pourront par exemple se faire tirer les cartes ou profiter d’un spectacle d’effeuillage hypnotique, pour s’ouvrir l’esprit et nourrir les sens.

Un line up inspiré des festivals psychédéliques

La mission d’O’Tawa est d’élever les fréquences énergétiques de ce monde, est quel meilleur moyen que la musique pour cela ?

C’est à travers une programmation digne des festivals tels que le Boom ou le Son Libre que le collectif va faire voyager les ravers. En effet, ils invitent pour ce retour aux sources le fondateur d’un des plus gros labels de musiques psychédéliques indépendantes Emok. Grâce à son expérience chez Iboga Records, il détient les meilleures pépites progressive techno.

Affiche de O'Kinowa par O'Tawa

Affiche de O’Kinowa par O’Tawa

Pour l’accompagner sur scène, Temple Tears, un projet né au Burning Man en 2014 et qui n’a de cesse de grandir dans la communauté downtempo sera de la partie. De même que Luis M, le spécialiste lisboète du mélange entre progressive et melodic techno avec des pointes psychédéliques.

Orkatz et son voyage downtempo aux vibrations deep et grasses fera également son apparition, avec les fondateurs d’O’Tawa Wakhan et Kaob.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook de l’événement et la billetterie.

 

 


Article sponsorisé

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés