embouteillages_manifestation

Opération escargot : les patrons de discothèques bloquent les routes de France symboliquement

13/10/2020

Ce mardi matin, les patrons de discothèques ont lancé des opérations escargot un peu partout en France. En perturbant le trafic routier, les professionnels du monde de la nuit entendent alerter les pouvoirs publics sur leur situation et espèrent obtenir gain de cause.

Une réouverture des clubs demandée



Aujourd’hui, l’heure est à la mobilisation. Depuis le déconfinement, les clubs n’ont pas pu rouvrir une seule fois. Leurs patrons ont décidé de s’unir pour lutter contre cette situation instable et sans perceptive d’avenir concrète.

Quelques villes françaises comme Lyon, Marseille, ou encore Rennes ont vu ces manifestations se produire depuis tôt ce matin. Les professionnels provenaient de toutes part de la France pour représenter leurs régions et ces rassemblements ont occasionné de nombreux ralentissements du trafic. Des concerts de klaxons ont résonné et rythmé les revendications des gérants de boîtes de nuit.

« C’est un appel. Si on n’est pas entendu, nous viendrons à Paris le 19 octobre. On nous laisse crever. On veut travailler. » témoigne Rodolphe Alliod, gérant de boîte de nuit.

Sachant pertinemment que leurs établissements ne pourront pas rouvrir en avril 2021, ils espèrent néanmoins attirer l’attention du gouvernement à propos de leur sort. Ils témoignent également qu’une grande partie des aides promises par l’État n’a toujours pas été versée à ce jour. Ils espèrent une accélération du processus et une garantie du maintien des aides jusqu’à la réouverture.

Pour eux, la politique de fermeture des clubs est une erreur et souhaiteraient obtenir un droit d’ouvrir avec un protocole sanitaire strict.



Écrit par noemie dumanois

13/10/2020

Ça vous intéressera sûrement…

Catalogne : les salles de concerts sont autorisées à rouvrir dès aujourd’hui

Tandis que la France commence doucement à voir la fin du confinement se dessiner, la Catalogne vient quant à elle d'autoriser les rassemblements de cinq cent personnes. Et ce malgré que le risque épidémiologique soit ...

Le street artiste Toctoc transforme une attestation de déplacement en œuvre d’art

Le street artiste Toctoc s'est récemment amusé à transformer une attestation de déplacement dérogatoire en œuvre d'art. Cent exemplaires ont été mis en vente le 22 novembre et une partie des bénéfices sera reversée à ...

Le Conseil de Paris débloque 8,5 millions d’euros d’aides pour la culture

Le Conseil de Paris a débloqué 8,5 millions d'euros dans la nuit du 18 au 19 novembre pour aider les arts et culture. Porté par Carine Rolland, adjointe en charge de la culture, ce plan ...