A Manchester, 660 rassemblements illégaux et “Coronaparty” recensés en moins de 15 jours

10/04/2020

En moins de 15 jours, la police de Manchester a dû intervenir dans de nombreux rassemblements illégaux dans la ville. Retrouvailles dans les rues, dans les appartements ou dans des parcs ont été au rendez-vous du 25 mars au 7 avril 2020.

Un changement de cap face au Covid-19

Après avoir tablé sur l’immunité collective, l’Angleterre a fini par se résoudre au confinement total le lundi 23 mars. Annoncée par le Premier Ministre, la quarantaine a été imposée et des amendes ont été distribuées à ceux qui ne la respectaient pas.

Photo du premier ministre anglais

Premier Ministre anglais, Boris Johnson

Plus de 600 soirées illégales

Pendant ce temps à Manchester, la police se bat pour faire régner les nouvelles mesures prises par le gouvernement. Entre le 25 mars et le 7 avril, 660 soirées illégales ont été arrêtées. Ces soirées se déroulent pour la plupart en appartement, ou dans les rues, avec des DJ, feux d’artifices ou même des châteaux gonflables! La police a émis des avertissements rappelant à la population de ne pas enfreindre le confinement.

“Nous comprenons que les gens veulent passer du temps avec leur famille et leurs amis pendant la période de Pâques, mais il est essentiel que nous suivions les directives du gouvernement. L’action la plus importante que nous puissions entreprendre pour lutter contre le virus est de rester chez soi afin de sauver des vies. Chacun d’entre nous doit prendre cela au sérieux.” déclare le chef de la police de Manchester.

Le maire de la ville a déclaré qu’un tel comportement était “totalement inacceptable” et “mettait tout le monde en danger”. Il a ajouté: “Si vous sortez et que vous vous mettez en danger, vous mettez aussi en danger les membres les plus vulnérables de notre communauté […]”

Cette carte fait un rapport sur le nombre de regroupement découverts à Manchester entre le 25 mars et le 7 avril.

carte de Manchester regroupant les points de rassemblements interdits durant le confinement.

“Ici, certains se regroupent et organisent des Coronaparty”

Un correspondant d’Electro News à Manchester témoigne :

“Ici, la police est moins stricte qu’en France ou en Italie. Le plupart respecte le confinement, mais certains -surtout des jeunes- se regroupent et organisent des Coronaparty dans des appartements, ou des jardins. Ils sont 10 à 20 potes, et profitent du beau temps ou peut-être de la souplesse de la police. Perso, j’en ai déjà fait 2, dont un barbecue chez moi. L’ambiance était chill, jusqu’à ce que la police débarque et nous ordonne de rentrer chez nous, en nous menaçant de nous mettre une amende.”

Il souligne que “c’est vraiment une minorité, il ne faut pas faire de quelques cas une généralité. Qui plus est le beau temps ne vient pas aider, car ici il faut toujours moche en temps normal…”

Image d'amis autour d'un barbecue

Image d’illustration

 

 

Crédit photo: LEON NEAL/POOL/AFP via Getty Images

Écrit par garance galivel

10/04/2020

Ça vous intéressera sûrement…

post-it covid positive
À Manchester, des soirées sont organisées entre étudiants positifs au Covid-19 uniquement

Après les Etats-Unis, c'est au tour des étudiants de l'Université de Manchester d'organiser des soirées "Covid Positive" . Effectivement, il ne suffit pas d'être négatif pour pouvoir y participer, mais bien positif au Covid-19. Faire ...

St Malo : 25 participants testés positifs au Covid-19 suite à une soirée dans un gite

Après une soirée privée organisée à St-Malo, 25 cas de coronavirus ont été découverts. Les contaminés sont désormais isolés et leurs derniers contacts sont retracés pour que la chaîne de transmission puisse immédiatement s'arrêter.  Une ...

Aux Etats-Unis, un homme de 30 ans est décédé après avoir participé à une “Covid Party”

Les "Covid-Party" se multiplient aux Etats-Unis, et le premier décès officiellement lié à une de ces soirées a eu lieu ce week-end. Le jeune homme pensait que le Coronavirus était un canular.  Il a finalement ...