“La techno dans tous ses genres prend une ampleur incroyable” : Nico Moreno, ponte de la techno

par Manon Roussel
DJ and Producer Nico Moreno

Nico Moreno, nouveau pilier de la techno française, revient sur son parcours musical et présente ses projets à venir pour l’année 2023. Album, label, concerts : le producteur se livre sur son quotidien intense ! 

Salut Nico ! Depuis quelque temps, tu es considéré comme l’un des piliers de la scène techno actuelle française. Peux-tu nous définir ton style musical ?

Honnêtement, non… Beaucoup me posent cette question, mais il est très difficile de donner un style à la techno que je joue et produit car c’est un mélange de beaucoup de styles différents comme la hard techno, l’industrial techno, le  gabber, le hardcore, l’acid techno ect… Je pense plutôt que beaucoup de DJs (y compris moi) ont inventé un style qui regroupe tout cela.

Tu as commencé ta carrière en tant que DJ généraliste, quelle influence cela a sur ta musique et tes sets aujourd’hui ? 

Cette expérience m’a beaucoup aidé sur ma technique de mix mais aussi à me familiariser avec le public : à savoir quoi jouer à quel moment. Elle m’a aussi permis de créer des tracks techno différentes de ce qu’il y avait à l’époque.

As-tu des sources d’inspiration particulières ? 

J’ai commencé à écouter le label Drumcode pour commencer et me suis très vite dirigé vers l’industrial techno en écoutant des artistes comme Perc, Ansome, Rebekah et j’en passe…

Nico Moreno au Red Club © Éligraphie

Nico Moreno au Red Club © Éligraphie

La techno industrielle connaît un vrai regain dans les soirées techno ces temps-ci, que penses-tu du développement de cette facette de la techno ? 

Ça fait vraiment plaisir de voir que depuis quelques années, la techno dans tous ses genres prend une ampleur incroyable. Il est possible maintenant pour beaucoup d’entre nous de jouer hors Europe et découvrir un nouveau public, c’est vraiment intéressant pour ma part. Nous avons aussi la chance d’avoir un public jeune qui grandit avec la techno et donc un public motivé et amoureux de cette musique.

Tu as déclaré qu’au cours de ton parcours tu “avais eu beaucoup de chance mais qu’il fallait aussi savoir la provoquer”. Quels conseils pourrais-tu donner à de jeunes artistes qui se lancent ? 

Je me répète mais vraiment : rien lâcher.  Produire pour moi c’est la clé de la réussite, envoyer des mails à tous les artistes avec ses promos ou sur Soundcloud, Instagram ect.. Et surtout garder son propre style et ne pas essayer de faire “comme tout le monde pour être comme tout le monde”. Il faut pouvoir se construire, se forger et pas tout avoir tout de suite dans la main comme si ça tombait du ciel.

Nico Moreno derrière les platines

Nico Moreno derrière les platines

Bien que tu aies démarré le DJing à l’âge de 16 ans, tu as eu de nombreux emplois avant de pouvoir vivre complètement de ta musique. A quel moment as-tu su que tu voulais en faire ton métier ? 

Ça pour en avoir fait j’en ai fait..! J’ai toujours eu envie d’en faire mon métier mais c’est très difficile de pouvoir rentrer dans cette grande famille et de pouvoir en vivre pleinement. J’ai donc dû faire beaucoup de petits jobs qui ne me plaisaient pas mais qui me permettaient d’avoir du temps pour produire et mixer quelques week-end. Ça me permettait aussi de vivre.

Le rythme d’artiste professionnel est intense mais garder les pieds sur Terre reste une de tes priorités. Qu’est-ce qui te permet justement de garder l’équilibre ? 

La famille, les amis et aussi se rappeler qu’avant tout ce qu’il m’arrive j’ai dû travailler dur et faire des sacrifices.

2023 s’annonce être chargée pour toi, avec notamment la préparation de ton premier album. Peux-tu nous en dire plus ? 

Pour le moment aucune date n’est prévue mais je peux déjà vous dire le nom de l’album qui sera “You Can’t Stop The Movement”. Huit tracks sont prévues pour cet album incluant deux voire trois collaborations. La sortie est prévue sur mon Label Insolent Rave Records cette année.

Justement en parlant de Insolent Rave, le label va prendre un nouveau tournant dans les mois à venir. Quels sont les projets de la structure pour cette année ? 

J’ai vraiment envie de pouvoir me pencher sur mon label même si le temps manque quand je suis en tournée. Mais cette année il est prévu de pouvoir faire un release tous les deux mois de jeunes artistes talentueux. J’ai envie de pouvoir donner ma chance aussi à des jeunes talents qui ont besoin d’être mis en lumière. Je pense que c’est mon rôle maintenant d’aider les autres. Et je serai forcément aidé pour cela. Affaire à suivre !

Tu sors d’une opération des ligaments croisés suite à une chute sportive. Comment appréhendes-tu ton retour sur scène et de la vie en tournée ?

Pour être honnête je ne suis pas confiant pour le moment… J’apprends à essayer de faire de nouveau confiance à ma jambe mais j’ai beaucoup d’appréhension car elle est encore très faible actuellement. Je pense que les premiers mois vont être difficiles mais avec le temps ça devrait aller.

Merci d’avoir répondu à nos questions !


Interview available in english just here 🇬🇧

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2023 – Electro News. Tous droits réservés