Tous les festivals anglais sont sold-out en un temps record, suite aux annonces prometteuses

par marion watier

Le gouvernement du Royaume-Uni a récemment annoncé que les évènements musicaux seraient de nouveau accessibles fin juin, si la situation sanitaire s’améliorait. Face à cette “lueur d’espoir”, les organisateurs ont remarqué un pic sans précédent dans les ventes de tickets, et de nombreux festivals sont déjà sold-out. 

Les anglais prêts à “rattraper le temps perdu”

La première étape du “plan d’assouplissement des restrictions sanitaires” prend effet aujourd’hui en Angleterre. En effet, Boris Johnson a récemment dévoilé 4 grandes étapes entre mars et juin, qui permettront la réouverture totale de tous les établissements et événements. Juste après cette annonce faite fin février, les festivals ont annoncé leurs programmes et ont ouvert leur billetterie. Les ventes de tickets ont décollé très rapidement, jusqu’au point où de nombreux sites ont connu des difficultés techniques. Certains d’entre eux étaient d’ailleurs sold-out en un temps record -comme le Field Day London, le Creamfields, l’Eastern Electrics ou le Boomtown.

Les visites sur le site Ticketmaster ont augmenté de 600% la semaine qui a suivi, et l’engouement n’était pas prêt de se terminer, a expliqué Andrew Parsons – le directeur général du site anglais : “On a eu près de 2 millions de fans sur notre site, et un demi million de visite sur le site du Festival Finder Guide. […] C’est une semaine comme on en avait jamais vu en plein mois de février.

Paul Reed, le directeur de l’association des festivals indépendants (AIF) a expliqué que : “Un bon nombre de nos membres ont connu de gros pics dans leur ventes depuis lundi, ce qui a mis en confiance les acheteurs. Il y a un appétit conséquent pour les expériences en live et je ne trouve pas ça surprenant. C’est pour l’expérience commune, pour le fait d’être dehors en groupe.

Les organisateurs restent néanmoins sur leurs gardes et prévoient de potentielles annulations de dernière minute, puisque la tenue des festivals est conditionnée par le succès du plan prévu par Boris Johnson. Accompagnés de l’AIF, ils ont donc demandé au gouvernement la mise en place d’une assurance annulation afin de ne pas perdre tous les efforts déployés.

Il faut que nous suivions les traces des autres pays qui ont des assurances pour les annulations. […] Organiser un festival sans assurance, ce n’est pas facile, et c’est pour cela que Glastonbury a dû annuler.” a regretté Sacha Lord, co-organisateur du Parklife Festival.

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés