Contrast : le collectif va déployer 100 kW de son pour sa dernière soirée acidcore et techno

par Manon Roussel
Photo de la Contrast Rave Line. Crédit : Quentin Merveillie et Emil Hadji

L’incontournable collectif Contrast fait ses adieux en grandes pompes le 14 mai prochain. Scénographie hors normes, 100kW de son, line-up endiablé: toutes les conditions sont réunies pour un ultime moment de liesse. 

Le dernier warehouse avant la fin du monde

Un coup de tonnerre s’est abattu sur la scène techno parisienne avec l’annonce de la fin du collectif Contrast. Créé il y a six ans par une bande de potes, l’association est devenue au fil des années l’une des plus grosses machines à événements techno de la capitale. Après soirées déchaînées et déboires divers, les membres de Contrast ont décidé de tourner la page sur cette aventure qui marquera les esprits pour longtemps.

Mark EG à la contrast

Mark EG @ Contrast Rave Line 5

Mais c’est loin des larmes qu’ils feront leurs adieux, avec une soirée The Last One qui sera une preuve de plus de leur savoir-faire en matière de remue-ménage !

Le 14 mai prochain, 100KW de son vont faire trembler un warehouse parisien de choix pendant près de dix heures. Établi sur un site de 3000 m², le hangar sera entièrement sonorisé pour une expérience son à 360. L’immersion sera d’ailleurs complétée par une scénographie qu’ils qualifient eux-mêmes “d’époustouflante”, ce qui annonce d’ores et déjà des installations sensationnelles connaissant l’expertise du crew dans ce domaine.

Retour dans les années 90

Comme à son habitude, Contrast a prévu une programmation énervée et dans la lignée de ses formats “Rave Line” . Tout le gratin de l’acid techno et l’acidcore des années 90 a répondu présent pour cet événement, à commencer par leur résident Mark EG. Cet entertainer qui a commencé par la house et aujourd’hui une figure emblématique de la hardtechno, et son énergie de showman ne laisse personne indifférent.

Affiche de la Contrast "The Last One"

Affiche de la Contrast “The Last One”

Également passés par Contrast précédemment, Aaron Liberator et Tik Tok représenteront la scène anglaise oldschool lors de cette Last One. Des lives sont aussi à prévoir au cours de la soirée, avec la légende des free partys Suburbass et le jeune Bandikoot. Des sonorités qui feront écho au set de Gazz et sa rave breakée. Et enfin last but not least, l’allemand Kai Tracid viendra prouver une fois de plus qu’il est le spécialiste du mix entre l’acid et la trance.

Plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement et la billetterie.

 

 


Article sponsorisé. Crédit cover : Quentin Merveillie et Emil Hadji

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés