En Chine, les clubs rouvrent leurs portes petit à petit… sous certaines conditions

par Nour Mbaye

La Chine étant le premier pays à avoir été touché par le Covid-19, ce sont les premiers à avoir pris les mesures nécessaires à la distanciation sociale. La suite des événements est désormais connue de tous, puisqu’à ce jour pas moins de 3 milliards de personnes sont confinées à travers le monde entier. 

L’heure de la réouverture

Dans la nuit du 8 avril, les habitants de la ville de Wuhan sont sortis du confinement et ont retrouvé leur liberté. Wuhan est restée pendant plusieurs semaines l’épicentre de l’épidémie et c’est la première ville de Chine qui a été contrainte de fermer ses restaurants, ses bars et ses boites de nuit. A l’heure où le confinement est terminé dans toute les provinces chinoises, les établissements nocturnes ont pu rouvrir leur portes et accueillir à nouveau leur clients.

Mesures de sécurité et vie nocturne

La réouverture des lieux de vie nocturne ne se fait pas sans des mesures sanitaires qui restent très strictes. Les propriétaires d’établissements prennent de nombreuses précautions pour protéger leur clients mais aussi leur personnels.

Certains d’entre eux prennent votre température à l’entrée, cependant certains autres vont jusqu’à vous demander de justifier vos précédent voyages et peuvent relever votre identité. Quant au port du masque il reste obligatoire même au sein des établissements. Tandis que la ville de Shanghaï a d’ores et déjà rouvert ses plus grands clubs comme l’Elevator, l’Arkham ou le 44KW, la ville de Wenzhou a elle rouvert le plus gros de ses clubs comme le T Linx, mais sa capacité d’accueil a été revue à la baisse. La dj Lizzy Wang, très demandée par le public chinois, a déclaré que les demandes de booking affluaient à nouveau. La ville de Pékin préfère quant à elle se laisser encore un peu de temps pour relancer la vie de ses noctambules.

La question que tout le monde se pose reste quand même de déterminer ou non s’il n’était pas trop tôt pour rouvrir ces lieux non essentiels? Le peuple chinois est sans nul doute heureux de renouer avec la musique et sa vie nocturne mais la peur d’une seconde vague de l’épidémie reste dans tous les esprits. A l’heure où, en France, les établissements nocturnes resteront fermés encore quelque temps, ces nouvelles venant de Chine sont tout de même une lueur d’espoir.

 

 

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés