Raphaël Palacci sur la scène du Delta Festival

Raphaël Palacci : l’étudiant devenu DJ devant des milliers de fêtards au Delta festival

07/04/2022

En 2021, le jeune DJ Raphael Palacci gagne le tremplin du Delta Festival, et sa carrière prend un tournant décisif. Sélectionné parmi des centaines de candidats, il a eu l’opportunité de mixer face à des milliers de fêtards.

EN : Hello Raphaël ! En quelque mots, peux-tu nous expliquer en quoi consiste le tremplin du Delta Festival et pourquoi tu as voulu te lancer dans l’aventure ? 

RP : Hello la team ! Le tremplin du Delta Festival, c’est une sorte de concours musical entre des centaines d’artistes étudiants avec à la clé un créneau sur la mainstage du festival. Dans un premier temps, il y a un tremplin par ville. Le but est d’obtenir le plus de votes en 48h pour passer à l’étape suivante. Les 30 gagnants, qui représentent chacun une ville, se produiront sur la scène tremplin du Delta. Ensuite, il y a le grand concours : tous les artistes sélectionnés se retrouvent pour une grande bataille finale. Les 5 artistes qui réussiront à obtenir le plus de likes sur Instagram passeront un entretien avec la team du Delta et devront faire une vidéo de présentation. À l’issue de ces deux dernières épreuves, le Delta désignera le nom du grand gagnant qui se produira sur la mainstage.

« J’ai tout simplement vu l’opportunité de réaliser un rêve de gosse. Je ne me suis pas longtemps posé la question : j’ai foncé. »

Au niveau de ta carrière, quelles différences as-tu remarquées entre le “avant tremplin” et le “après tremplin” ? 

C’est le jour et la nuit ! Tout d’abord il y a un gain de confiance, qui n’est pas négligeable pour un artiste. Je suis une personne ayant des problèmes de confiance en soi, ce qui se répercute sur ce que j’entreprends dans ma vie, notamment la musique. L’après tremplin m’a permis de me dire “Ton travail et ta motivation paient, les gens aiment ce que tu fais alors ne lâche rien”. Je garde évidemment les pieds sur terre, car la route est encore très longue. Le tremplin m’a également ouvert de nombreuses portes. J’ai par exemple eu l’opportunité de faire la première partie d’un festival où Purple Disco Machine – une de mes idoles – jouait.

Enfin, ça donne de la crédibilité à mon travail, ce qui fait que des nouvelles portes s’ouvrent ensuite à moi. Je suis maintenant contacté par des festivals et je peux jouer dans des lieux qui, avant le tremplin, ne m’auraient jamais calculé. Si je peux résumer tout ça en une phrase : avant le tremplin, j’étais un gosse avec des étoiles dans les yeux, et maintenant je suis toujours ce même gosse ayant réalisé un de ses rêves… et avec encore plus d’étoiles dans les yeux.

Raphael Palacci

Raphael Palacci

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes artistes qui s’inscrivent ou qui hésitent encore à participer à l’expérience ? 

Il n’y a pas à hésiter. Si tu hésites, c’est que tu ne veux pas réellement faire ça. Cette mentalité vient de l’éducation que j’ai reçue de mes parents : “Quand on veut quelque chose, on se donne les moyens pour y arriver”. S’il y a une chose que l’on ne peut pas m’enlever, c’est ma motivation et ma détermination. Alors je conseillerais aux artistes qui hésitent de foncer de saisir toutes les opportunités qui se présenteront à eux, et surtout de ne rien lâcher ; le travail paie toujours. Tentez l’expérience, vous n’avez rien à perdre et tout à gagner !

« Mon objectif est de vivre de ma passion : la musique. »

Bien que certains te connaissent déjà, de nombreux festivaliers ont eu l’occasion de te découvrir lors de l’édition 2021. Comment as-tu sélectionné les tracks que tu allais jouer pour les faire entrer dans ton univers ? 

J’ai simplement sélectionné les tracks qui me faisaient kiffer. Si tu aimes ce que tu joues et que ça se ressent, les gens kifferont sûrement aussi. Je me suis quand même imposé une sorte de fil conducteur : commencer par de la nu disco, enchainer sur de la groovy house et finir sur de la tech house et des tracks avec beaucoup plus d’énergie. Il fallait bien commencer en douceur ! Ensuite, j’ai alterné des petites pépites que j’ai trouvé avec des morceaux plus connus et des mashups. Ces tracks fédératrices permettent au public d’avoir une sorte de repère.

Raphael Palacci

Raphael Palacci

Comment t’es-tu senti sur la mainstage, devant des milliers de personnes ? L’avais-tu déjà fait avant ? 

En un mot : heureux (puissance 1000). C’est une sensation inexplicable. Mais c’était incroyable ! C’était ma première “grosse scène”. Pour vous dire, la veille, je mixais dans une soirée pour mon club de tennis devant 20 personnes. Le lendemain, je me retrouve devant des milliers de personnes.

Y a-t-il une anecdote que tu veux partager avec nous concernant ce tremplin ? 

J’ai pu prendre une photo avec le légendaire Colonel Reyel. Et ça, ça n’a pas de prix !

Enfin, comment envisages-tu la suite de ta carrière ? 

Sortir des nouveaux morceaux, faire des dates de plus en plus cool, continuer à faire de superbes rencontres, continuer à faire danser les gens, voyager pour ma musique, et le plus important : kiffer ma vie !

Merci de ton temps et à bientôt !

 

 


Article sponsorisé. Crédit cover : joffreywingrove

Écrit par marion watier

07/04/2022

Ça vous intéressera sûrement…

Montilly sur Noireau en Normandie, où se déroulera l'Eskape festival
La Normandie a son nouveau festival de hard music et techno à l’Eskape festival

Les 29 et 30 juillet prochain, Hardcore France réveille la Normandie avec un festival dédié aux musiques hard dance. Pendant deux jours d'open air, la campagne caennaise va vibrer au rythme de l'Eskape Festival !  ...

Festivaliers déguisés en licorne. Crédit : La Voix Du Nord
Un festival électro sur le thème des licornes s’organise au bord d’une rivière à Montpellier

Le samedi 9 juillet, les licornes Montpelliéraines organisent la première édition de leur Jolly Jumper Festival. Pendant près de 24 heures, techno minimale et trance résonneront près d'une rivière du Gard. Un voyage bucolique près ...

Woodstower festival 2018. Crédit : Brice Robert
Le Woodstower festival convie les piliers de la techno au bord d’un lac à Lyon

Du mercredi 24 au dimanche 28 août, le Grand Parc Miribel Jonage de Lyon va devenir le théâtre d'une immense fête autour de la musique et l'écologie. Et au festival Woodstower, les choses sont vues ...