L’artiste électro et chanteur Omar Souleyman a enfin été libéré par la police turque

par emilie cordier
Accusé de liens terroristes avec PKK, Omar Souleyman a été relâché par les autorités turques. Crédit : REUTERS/Terje Bendiskby/NTB Scanpix

Suite à son arrestation jeudi matin, le chanteur syrien Omar Souleyman a été libéré dans la nuit du vendredi, après avoir été suspecté de « propagande terroriste ». 

Libéré après un passage un centre de rétention pour réfugiés syriens

C’est les montagnes russes pour le chanteur syrien Omar Souleyman depuis quelques jours. Après avoir été arrêté mercredi dernier par les autorités turques, l’artiste réfugié en Turquie a été libéré vendredi, à 22h30 heure locale, selon un photographe de l’AFP. Accusé de «propagande terroriste» en raison de liens supposés avec les organisations kurdes PKK/YPG, Omar peut désormais souffler.

Il faut dire que ses 24 heures d’arrestation au poste de police de Sanliurfa situé à la frontière syrienne, puis son transfert au centre de réfugiés de Harra inquiétaient même son avocat. PKK et YPGl étant des entités classées terroristes par la Turquie, l’Union européenne et les Etats-Unis, le chanteur pop-folk risquait en effet d’être renvoyé dans son pays. Mais ses fidèles admirateurs peuvent désormais être rassurés: l’homme qui s’est fait connaître en chantant dans les mariages a rejoint son domicile, à Karaköprü, et continuera de chanter Warni Warni, vêtu d’un voile rouge et de lunettes de soleil.

«J’aime la Turquie. Les Européens m’ont offert l’asile, mais j’aime ce pays et je veux rester ici», a-t-il déclaré à son arrivée, selon le journaliste sur place.

 

 

 


Crédit cover : REUTERS/Terje Bendiskby/NTB Scanpix

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés