430 discothèques annoncent leur fermeture définitive, selon un syndicat

par Matthieu Villedey

Dans une interview recueillie par Franceinfo, le président du Syndicat National des Discothèques et Lieux de Loisirs (SNDLL), Patrick Malvaës, annonce la fermeture définitive de 430 discothèques françaises, soit quasiment un tiers de l’effectif. “Un monde englouti”, selon lui.

« La seule reconversion […] ce serait de nous transformer en centre de vaccination »

Patrick Malvaës dresse un bilan critique de l’état des lieux pour les boîtes de nuit. 430 fermetures de discothèques, c’est quasiment 30% de l’effectif français. Le représentant du SNDLL explique que la moitié d’entre elles sont des fermetures judiciaires, c’est-à-dire contraintes faute de revenus suffisants. L’autre moitié concerne les fermetures volontaires, faute d’activité et par lassitude d’attendre.

Ce dernier déplore ces arrêts définitifs, mais il affirme cependant être “tout à fait pour le maintien de la fermeture de nos établissements”. En effet, la crise sanitaire actuelle entrainerait une multitude de contraintes que le président du SDNLL ne souhaite pas car une réouverture dans ces conditions équivaut à un “mode dégradé” de l’activité des discothèques et boîtes de nuit.

« La seule reconversion qui serait possible, et je ne fais pas de l’humour, ce serait de nous transformer en centre de vaccination, et ça, on y est tout à fait prêt, mais il faudrait encore qu’on nous sollicite. On le ferait tous avec grand plaisir ! », déclare Patrick Malvaës.

À St Albans Angleterre, cet ancien club a été reconverti en centre de vaccination

À St Albans en Angleterre, cet ancien club a été reconverti en centre de vaccination © Paul Childs, REUTERS

Il regrette la situation actuelle du personnel de boîtes de nuit, qu’il décrit comme terrible avec le chômage partiel et les problèmes psychologiques alors que “la discothèque, c’est un art de vivre”. Quant aux alternatives qui s’offrent aux établissements, Patrick Malvaës estime que les reconvertir en bars ou bars-dansant ne serait pas aussi rentable qu’avant.

Néanmoins, il suggère l’idée de transformer les discothèques en centres de vaccination car un sondage récent indique que les patrons de boîtes de nuit y seraient majoritairement favorables.


Photo de cover non contractuelle du club Le Diskret/ Le Bunker Lyon

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés