[Report] La Factory : un sold out, Charlotte de Witte et des kicks

par Hugo Audoyer

Après les précédentes – mythiques – éditions de La Factory, nous avions du mal à croire possible une énième soirée de légende.

Pour cette 16ème édition, COLD, Charlotte de Witte et Albatros. Un line-up éclectique mais avec un point commun : le sale !

Trois artistes et plus de 1 000 personnes au rendez-vous

Le warm-up par le mystérieux COLD est soigné, il prend le temps de tester le public et fait monter progressivement la température. La salle se remplit, l’ambiance est électrique. Les morceaux varient entre minimale et electronica. La sélection est pour le moins pointue et particulièrement efficace. Le closing en apothéose sur Acceptance de Nastia Reigel finit de nous transporter et nous laisse bouillant pour la suite.

Inutile de présenter la jeune Belge au talent incontestable, véritable figure montante de la scène techno. Charlotte De Witte s’installe sous les applaudissements et hurlements d’une foule qui semble déjà en délire.
Dès le premier track nous comprenons tous que le set va être lourd, pas de warm up progressif comme elle a parfois l’habitude de faire.

D’emblée ça tape, pour notre plus grand plaisir.

https://www.facebook.com/TechnoNewsEN/videos/1929048270453405/

 

Tout va très vite, mais tout reste néanmoins très soigné. Le désormais légendaire Closer fait son effet avec ses percussions froides. Nous assistons véritablement à un set de folie, avec des morceaux toujours très bien choisis. La dernière partie de son mix est monstrueuse ; Hysteria de Giacomo Renzi retourne les cerveaux d’une foule déjà ahurie par des tracks lourdes.

Passation avec Albatros, qui comme à l’accoutumée nous fait voyager dans son univers avec toujours des beats hallucinants. Ce toulousain à su faire honneur à ses prédécesseurs en maintenant une atmosphère intense avec des tracks plus spirituelles et plus underground.

https://www.facebook.com/ToulouseEventInfos.EN/videos/161957831135735/

Mention spéciale à son closing sur The age of love – Jam & Spoon mix, un classique parmi les classiques.
Nous nous souviendrons longtemps de cette édition de la Factory. Qui une fois de plus n’a laissé personne indemne.

Crédits Photo : Louis Derigon Photography

Rédacteur : Jean-Baptiste

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés